January 13, 2020 / 6:30 PM / 3 months ago

La reine Elizabeth donne sa bénédiction aux aspirations d'Harry et Meghan

La reine Elizabeth II a donné lundi sa bénédiction aux aspirations de son petit-fils Harry et de son épouse Meghan à une vie plus indépendante. /Photo prise le 7 janvier 2020/REUTERS/Daniel Leal-Olivas

LONDRES (Reuters) - La reine Elizabeth II a donné lundi sa bénédiction aux aspirations de son petit-fils Harry et de son épouse Meghan à une vie plus indépendante.

Dans un communiqué diffusé à l’issue d’une réunion de crise, la reine, qui est âgée de 93 ans, exprime “le soutien total de la famille royale et d’(elle)-même au désir d’Harry et de Meghan de se créer une nouvelle vie dans le cadre de leur jeune famille”.

“Même si nous aurions préféré qu’ils continuent à travailler à plein temps pour la famille royale, nous respectons et nous comprenons leur volonté de mener une vie plus indépendante tout en continuant à être une composante estimée de ma famille”, poursuit-elle.

Dans un premier temps, le couple va passer du temps en Grande-Bretagne et au Canada. Cette période de transition permettra de finaliser les arrangements de leur future relation avec la famille royale. “Harry et Meghan ont clairement déclaré qu’ils ne voulaient plus dépendre des fonds publics dans leur nouvelle vie”, rappelle le communiqué royal.

Harry, qui participait à ce conseil de famille, et Meghan, qui se trouve actuellement au Canada, avec Archie, l’enfant du couple, ont ébranlé les fondations de la maison Windsor en annonçant la semaine dernière leur volonté de se détacher des tâches dévolues aux membres de la famille royale et de passer davantage de temps en Amérique du Nord.

Le prince Charles, héritier du trône et père d’Harry, et le prince Williams, frère aîné du jeune duc de Sussex, étaient également présents au conseil familial qui s’est tenu à Sandringham, dans l’est de l’Angleterre, a indiqué une source proche de la famille royale.

Harry et Meghan, qui se sont mariés en mai dernier, sortent d’une année turbulente marquée notamment par leur offensive contre la presse tabloïd. Ils n’ont consulté ni la reine, ni Charles avant d’annoncer leur décision via Instagram, un geste jugé cavalier et irrespectueux pour l’institution royale.

Meghan, née aux Etats-Unis, pourrait envisager de reprendre sa carrière d’actrice.

Dans un communiqué distinct publié lundi, William et Harry ont démenti ensemble un article paru dans le quotidien The Times citant une source anonyme selon laquelle William n’aurait pas accueilli chaleureusement Meghan au sein de la famille royale et aurait contribué par un comportement fait d’intimidation et de brimades à la décision du duc et de la duchesse de Sussex.

Michael Holden et Estelle Shirbon; version française Henri-Pierre André, édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below