for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Slovaquie: Un suspect admet son implication dans l'assassinat de Jan Kuciak

Miroslav Marcek (photo), un des suspects accusés de l'assassinat du journaliste slovaque Jan Kuciak et de sa compagne Martina Kusnirova, a reconnu lundi devant les juges son implication dans ce crime qui a provoqué un mouvement de colère en Slovaquie et abouti à la démission du Premier ministre Robert Fico. /Photo prise le 19 décembre 2019/REUTERS/Radovan Stoklasa

PEZINOK, Slovaquie (Reuters) - Miroslav Marcek, un des suspects accusés de l’assassinat du journaliste slovaque Jan Kuciak et de sa compagne Martina Kusnirova, a reconnu lundi devant les juges son implication dans ce crime qui a provoqué un mouvement de colère en Slovaquie et abouti à la démission du Premier ministre Robert Fico.

L’ancien soldat a déclaré devant la cour qu’il reconnaissait sa culpabilité, un aveu susceptible d’alléger sa peine. Il encourait la prison à perpétuité jusqu’ici.

Deux autres accusés, parmi lesquels figure l’homme d’affaires Marian Kocner, ont maintenu lundi qu’ils étaient innocents. Un quatrième homme également visé par la justice slovaque n’a fait aucune déclaration lors de l’audience.

Un cinquième accusé a reconnu fin décembre sa culpabilité et écopé d’une peine de 15 ans de prison dans le cadre d’un accord de plaider-coupable.

Jan Kuciak, un journaliste d’investigation, et Martina Kusnirova, tous deux alors âgés de 27 ans, ont été tués par balles chez eux, en périphérie de Bratislava, en février 2018.

Ce double assassinat a alimenté au sein de la population slovaque des soupçons de corruption parmi les élites du pays, qui a alors connu ses plus grandes manifestations depuis la chute du régime communiste près de 30 ans auparavant.

Jiri Skacel, version française Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up