January 8, 2020 / 6:35 PM / 3 months ago

L'Irakien Sadr estime que la crise est terminée entre Iran et USA

L'imam chiite irakien Moktada Sadr (photo), qui avait réactivé sa milice après l'assassinat par les Etats-Unis du général iranien Qassem Soleimani vendredi dernier, a estimé mercredi que la crise en Irak était terminée au vu des discours d'apaisement prononcés à la fois par l'Iran et Donald Trump. /Photo d'archives/REUTERS/Alaa al-Marjani

BAGDAD (Reuters) - L’imam chiite irakien Moktada Sadr, qui avait réactivé sa milice après l’assassinat par les Etats-Unis du général iranien Qassem Soleimani vendredi dernier, a estimé mercredi que la crise en Irak était terminée au vu des discours d’apaisement prononcés à la fois par l’Iran et Donald Trump.

Dans un communiqué, Moktada Sadr a également réclamé la formation dans les deux semaines à Bagdad d’un gouvernement capable de protéger la souveraineté de l’Irak, tout en continuant d’exiger le départ des troupes étrangères du pays.

“J’appelle les groupes armés irakiens à se montrer patients, à ne pas engager d’actions militaires, et à faire taire les voix extrémistes de certains éléments incontrôlables jusqu’à ce que tous les recours politiques, parlementaires et internationaux aient été épuisés”, a-t-il dit.

Donald Trump a assuré mercredi qu’aucun Américain n’avait été blessé par les tirs de missiles iraniens de la nuit en direction de bases situées en Irak, ce qui, selon lui, démontre que Téhéran ne veut pas d’une escalade militaire.

Ahmed Aboulenein, version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below