December 9, 2019 / 6:18 AM / 2 months ago

Des milliers d'Ukrainiens appellent Zelenski à ne pas capituler face à Poutine

Des milliers de manifestants se sont rassemblés dimanche dans le centre de Kiev pour exhorter le président ukrainien Volodimir Zelenski à ne pas capituler face à son homologue russe Vladimir Poutine à la veille d'une réunion à Paris destinée à raviver le processus de paix entre les deux pays voisins. /Photo prise le 8 décembre 2019/REUTERS/Valentyn Ogirenko

KIEV (Reuters) - Des milliers de manifestants se sont rassemblés dimanche dans le centre de Kiev pour exhorter le président ukrainien Volodimir Zelenski à ne pas capituler face à son homologue russe Vladimir Poutine à la veille d’une réunion à Paris destinée à raviver le processus de paix entre les deux pays voisins.

“Nous sommes là parce que nous ne nous satisfaisons pas d’une paix à n’importe quel prix (...), d’une paix au prix d’une capitulation”, a déclaré la députée Inna Sovsun, du parti d’opposition Golos (Voix) lors du rassemblement.

“Nous sommes là pour que la voix de Kiev puisse être entendue à Paris”, a renchéri l’ancien président Petro Porochenko dont les relations avec le chef du Kremlin étaient notoirement difficiles. “Mes amis, nous ne pouvons faire aucune concession à Poutine tant que le dernier morceau de terre ukrainienne n’a pas été libéré”.

Pour la première fois depuis 2016, les présidents russe et ukrainien se retrouvent lundi à Paris pour une réunion en “format Normandie” en présence du chef de l’Etat français Emmanuel Macron et de la chancelière allemande Angela Merkel().

Arrivé au pouvoir en mai en promettant de ramener la paix dans le pays, Volodimir Zelenski a déclaré cette semaine qu’il espérait que cette première rencontre avec Vladimir Poutine permette de parvenir à un règlement d’un conflit vieux de plus de cinq ans dans l’est de l’Ukraine.

Mais de nombreux Ukrainiens s’inquiètent d’un possible compromis avec la Russie qu’ils continuent de voir comme un “agresseur”, cinq ans après l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par Moscou - annexion jugée illégale par la communauté internationale.

Selon un sondage mené en novembre par le think-tank Initiative démocratique et l’institut international de sociologie de Kiev, 53,2% des Ukrainiens interrogés sont opposés à l’octroi d’un statut spécial pour le Donbass et 62,7% sont hostiles à une amnistie pour ceux qui se battent contre l’armée ukrainienne.

Ces deux points figurent dans les accords de Minsk conclus en 2015 pour régler le conflit, qui a fait quelque 13.000 morts depuis 2014, et qui sont en grande partie restés lettre morte en dépit des efforts déployés par Berlin et Paris et des signaux d’ouverture observés ces derniers mois.

Natalia Zinets, version française Marine Pennetier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below