December 5, 2019 / 3:05 PM / 6 months ago

La France appelle l'Iran à respecter la totalité de ses obligations

La France a jugé jeudi que les activités de l'Iran dans le domaine des missiles balistiques n'étaient pas conformes à ses obligations fixées par le Conseil de sécurité des Nations unies dans la résolution endossant l'accord de 2015 sur son programme nucléaire. /Photo prise le 9 septembre 2019/REUTERS/Leonhard Foeger

VIENNE (Reuters) - La France a jugé jeudi que les activités de l’Iran dans le domaine des missiles balistiques n’étaient pas conformes à ses obligations fixées par le Conseil de sécurité des Nations unies dans la résolution endossant l’accord de 2015 sur son programme nucléaire.

“Nous avons exprimé à de nombreuses reprises notre forte préoccupation au sujet des activités balistiques de l’Iran qui ne sont pas conformes à ses obligations au titre de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies et constituent une menace pour la sécurité régionale et internationale”, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

“Nous appelons à nouveau l’Iran à respecter l’ensemble de ses obligations”, a-t-elle ajouté.

La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, les trois signataires européens (E3) de l’accord de 2015, ont adressé au secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, leurs “informations et analyses sur les activités balistiques de l’Iran non conformes à la résolution 2231”, a-t-elle précisé.

Le ministre iranien des Affaires étrangères s’est indigné de cette initiative. “La dernière lettre de l’E3 au secrétaire général de l’Onu sur les missiles est un mensonge éhonté qui dissimule leur misérable incapacité à s’acquitter du strict minimum de leurs propres obligations (...)”, a déclaré Mohamad Javad Zarif, exhortant Londres, Paris et Berlin à ne pas plier face aux “intimidations américaines”.

“L’Iran est déterminé à poursuivre résolument ses activités liées aux missiles balistiques et aux lanceurs spatiaux”, dit quant à lui l’ambassadeur iranien à l’Onu, Majid Takhte Ravanchi, dans une lettre adressée à Antonio Guterres.

La commission conjointe des parties prenantes de l’accord sur le nucléaire iranien doit se réunir vendredi à Vienne, en Autriche.

John Irish; version française Henri-Pierre André et Jean-Philippe Lefief, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below