November 20, 2019 / 6:29 AM / 16 days ago

Le Sénat US soutient les manifestants de Hong Kong, colère de Pékin

WASHINGTON (Reuters) - Le Sénat américain a adopté mardi à l’unanimité un texte destiné à protéger les droits humains à Hong Kong, où les manifestants pro-démocratie font face à une répression, un vote qui a provoqué la colère de la Chine.

Le Sénat américain a adopté mardi à l'unanimité un texte destiné à protéger les droits humains à Hong Kong, où les manifestants pro-démocratie font face à une répression, un vote qui a provoqué la colère de la Chine. /Photo prise le 19 novembre 2019/REUTERS/Thomas Peter

Le texte doit désormais être soumis à la Chambre des représentants, qui a voté sa propre législation sur la question le mois dernier (). Républicains et démocrates du Congrès devront aplanir leurs divergences pour soumettre un texte commun au président Donald Trump pour promulgation.

La démarche illustre en tout cas une volonté bipartisane d’afficher un soutien au mouvement de contestation qui secoue Hong Kong depuis plusieurs mois et de durcir la position des Etats-Unis à l’égard de la Chine, à qui l’ancienne colonie britannique a été rétrocédée en 1997.

Un second texte a aussi été adopté à l’unanimité par le Sénat, où les républicains sont majoritaires, pour demander un embargo sur les exportations de certains équipements anti-émeute à destination des forces de sécurité hongkongaises.

A Pékin, le ministère des Affaires étrangères a dénoncé le vote du Sénat américain et appelé à d’importantes contre-mesures pour garantir la souveraineté et la sécurité de la Chine.

Dans un communiqué, le porte-parole de la diplomatie chinoise demande aux Etats-Unis d’arrêter d’interférer dans les affaires internes de Hong Kong et de la Chine.

Geng Shuang appelle aussi Washington à empêcher que les textes votés par la législature soient promulgués.

Un représentant de l’ambassade des Etats-Unis à Pékin a été convoqué par le ministre adjoint des Affaires étrangères, Ma Zhaoxu, lequel a demandé que les Etats-Unis cessent leur ingérence dans les affaires internes chinoises, a annoncé par la suite le ministère chinois des Affaires étrangères.

La Maison blanche n’a jusqu’à présent pas donné d’indication sur les intentions de Donald Trump à l’égard du texte, le “Hong Kong human rights and democracy Act”.

Un représentant américain, s’exprimant sous couvert d’anonymat, a récemment déclaré qu’aucune décision n’avait été prise sur la question.

Il a estimé que si un texte était soumis à Donald Trump pour promulgation, un débat intense aurait vraisemblablement lieu entre les conseillers du président américain, pour certains inquiets de l’impact d’une telle loi sur les négociations commerciales avec Pékin.

Patricia Zengerle et Richard Cowan, avec David Brunnstrom et Matt Spetalnick, Ryan Woo et Cate Cadell à Pékin; Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below