November 1, 2019 / 7:48 AM / 13 days ago

Corée du Sud: L'hélicoptère Airbus accidenté retrouvé, sept disparus

SEOUL (Reuters) - Des plongeurs des services de sauvetage sud-coréens ont localisé vendredi l’hélicoptère Airbus qui s’est abîmé en mer jeudi soir non loin des rochers Liancourt avec à son bord sept passagers.

Un hélicoptère Super Puma. Des plongeurs des services de sauvetage sud-coréens ont localisé vendredi l'hélicoptère Airbus qui s'est abîmé en mer jeudi soir non loin des rochers Liancourt avec à son bord sept passagers. /Photo d'archives/REUTERS/Wolfgang Rattay

Selon l’agence de presse Yonhap, un corps a été retrouvé dans la carcasse de l’appareil mais les garde-côtes n’ont pas confirmé cette information, ajoutant que les opérations lancées pour retrouver les personnes disparues se poursuivaient.

L’Airbus H225 Super Puma, qui appartenait aux services d’incendie sud-coréens, a été retrouvé à 70 mètres de profondeur, a précisé un responsable des garde-côtes lors d’un point presse.

L’appareil, qui assurait le transport d’un marin blessé vers un hôpital, s’est écrasé peu après avoir décollé des rochers Liancourt, un groupe d’îlots revendiqué par la Corée du Sud, qui les appelle Dokdo, comme par le Japon, qui les désigne par le nom Takeshima.

L’appareil, entré en service en 2016, était piloté par deux pilotes expérimentés, poursuit Yonhap. A bord se trouvaient également trois pompiers, le patient et une autre personne.

Le président sud-coréen Moon Jae-in a ordonné une vérification de tous les hélicoptères H225, dont un exemplaire s’était écrasé au large de la Norvège en 2016, tuant 13 personnes qui travaillaient sur une plate-forme pétrolière en mer du Nord.

Cet accident avait entraîné l’immobilisation de la plupart de ces appareils à travers le monde et Airbus avait par la suite apporté des modifications à la conception des boîtes de vitesses.

Un sous-traitant d’Airbus a procédé entre septembre et octobre à des travaux de maintenance de l’appareil accidenté jeudi ainsi qu’à des essais de vol et il n’avait rien trouvé à redire en matière de sécurité, a encore déclaré le responsable des gardes-côtes, ajoutant que les équipes de secours s’efforçaient de retirer la boîte noire de l’appareil pour comprendre ce qui s’est passé.

“Nous savons qu’un H225 (...) a été impliqué dans un accident. Nous nous tenons prêts à fournir toute l’assistance technique nécessaire au client et aux autorités (...)”, a dit pour sa part Airbus.

Le H225, autrefois connu sous le nom d’Eurocopter EC-225, est un appareil de sauvetage de longue portée, capable de voler dans n’importe quelles conditions météorologiques.

Le 31 août, un exemplaire d’un autre modèle d’hélicoptère Airbus, l’AS350, s’est écrasé dans le nord de la Norvège, tuant cinq Norvégiens et leur pilote suédois, ce qui a conduit l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a demander des inspections sur certains hélicoptères récemment livrés par le constructeur européen.

Avec la contribution de Hyonhee Shin et Ju-min Park à Séoul, de Tim Hepher à Hong Kong et de Jamie Freed à Sydney, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below