October 28, 2019 / 6:45 AM / 17 days ago

La Ligue de Salvini remporte une nette victoire en Ombrie

ROME (Reuters) - Une coalition de droite a nettement remporté les élections locales organisées dimanche en Ombrie, petite région italienne qui votait à gauche depuis 50 ans, selon des données officielles du ministère de l’Intérieur qui devraient galvaniser la Ligue, le parti d’extrême droite de Matteo Salvini.

Une coalition de droite a nettement remporté les élections locales organisées dimanche en Ombrie, petite région italienne qui votait à gauche depuis 50 ans, selon des données officielles du ministère de l'Intérieur qui devraient galvaniser la Ligue, le parti d'extrême droite de Matteo Salvini. /Photo prise le 19 octobre 2019/REUTERS/Remo Casilli

Le résultat du vote en Ombrie, région située au centre de l’Italie et souvent surnommée le “poumon vert” du pays, devrait contribuer à la remise en selle de Matteo Salvini après qu’une erreur de calcul politique de ce dernier s’est traduite par l’éviction de la Ligue du gouvernement cet été.

En août, Matteo Salvini avait claqué la porte à la coalition que son parti avait formée avec le Mouvement 5 Etoiles, faisant alors le pari que ceci allait donner lieu à des élections législatives anticipées où il était donné gagnant par les sondages.

Mais, au lieu de cela, le Mouvement 5 Etoiles a noué une alliance avec le Parti démocrate (centre-gauche), réléguant la Ligue dans l’opposition.

Donatella Tesei, sénatrice de la Ligue à la tête d’un trio de droite - Ligue, Frères d’Italie, Forza Italia - a obtenu 57,6% des voix, loin devant Vincenzo Bianconi, candidat soutenu par le Parti démocrate et le Mouvement 5 Etoiles, qui a glané 37,5% des suffrages.

Claudio Ricci, un candidat de droite indépendant, a recueilli 2,65% des voix.

Matteo Salvini a qualifié la victoire de la coalition de droite - la huitième de suite lors d’élections régionales organisées depuis le dernier scrutin national de mars 2018 - de “chapitre de l’Histoire”.

Le dirigeant de la Ligue avait sillonné l’Ombrie pendant des semaines avant le scrutin, promettant à nouveau une simplification de la fiscalité que, selon nombre d’économistes, l’Italie n’est pas en mesure de se permettre.

Mais ce message a apparemment séduit en Ombrie, dont les quelque 900.000 habitants sont confrontés à des difficultés économiques depuis la crise financière de 2007-2008.

Au cours de la décennie qui a suivi cette crise, la production de l’Ombrie a ainsi chuté de 15,6% contre 5,2% pour l’ensemble du pays, selon des données de la Banque d’Italie.

Giselda Vagnoni; Elizabeth Pineau, Arthur Connan et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below