October 25, 2019 / 2:30 PM / 20 days ago

Le Fonds vert pour le climat reconstitué à hauteur de 9,8 milliards de dollars

Les pays signataires de l'Accord de Paris sur le climat ont promis de contribuer à hauteur de 9,8 milliards de dollars à la reconstitution du Fonds vert pour le climat, a annoncé vendredi la directrice du Trésor, Odile Renaud-Basso, à l'issue d'une conférence à Paris. /Photo prise le 25 octobre 2019/REUTERS/Pascal Rossignol

PARIS (Reuters) - Les pays signataires de l’accord de Paris sur le climat se sont engagés vendredi à Paris à contribuer à hauteur de 9,8 milliards de dollars (8,84 milliards d’euros) à la reconstitution du Fonds vert pour le climat pour la période 2020-2022, a annoncé vendredi la directrice du Trésor, Odile Renaud-Basso.

La France avait annoncé lors du sommet du G7 à Biarritz en août que sa contribution s’élèverait à 1,5 milliard d’euros.

Le Fonds vert pour le climat a été créé en 2009 sous l’égide de l’Onu pour aider les pays en développement dans leur transition vers un modèle de croissance durable indispensable à la lutte contre le réchauffement climatique.

Les Etats-Unis, qui se sont retirés de l’accord de Paris sous l’impulsion de Donald Trump, n’auront finalement versé qu’un milliard sur les trois milliards de dollars promis. Le fonds était devenu pleinement opérationnel en 2015 avec 10,3 milliards de dollars, une manne réduite à 8,3 milliards de dollars en raison de la décision américaine.

Face à la défection américaine, la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Suède, la Corée du Sud, notamment, avaient décidé de doubler leur contribution pour cette nouvelle période.

Le fonds financera “par exemple les programmes d’énergie solaire de la Banque africaine de développement au Burkina Faso, des programmes de l’Agence française de développement, les programmes WWF pour protéger les forêts du Bhoutan”, a précisé le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, lors d’un discours.

“Il faut inverser la tendance, je ne crois pas au fatalisme, je ne crois pas à la résignation. Nous devons nous donner tous les moyens pour réussir. Il n’y a pas de baguette magique pour lutter contre le réchauffement climatique”, a-t-il souligné.

Tangi Salaün et Sophie Louet avec Leigh Thomas

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below