October 25, 2019 / 12:40 PM / a month ago

Lubrizol s'engage à indemniser les acteurs économiques après l'incendie de Rouen

La société Lubrizol, filiale de l'américain Berkshire Hathaway, s'est engagée vendredi à indemniser l'ensemble des acteurs économiques affectés par le gigantesque incendie survenu sur son site rouennais le 26 septembre dernier. /Photo prise le 26 septembre 2019/REUTERS/Pascal Rossignol

PARIS (Reuters) - La société Lubrizol, filiale de l’américain Berkshire Hathaway, s’est engagée vendredi à indemniser l’ensemble des acteurs économiques affectés par le gigantesque incendie survenu sur son site rouennais le 26 septembre dernier.

Le PDG du groupe international, l’Américain Eric Schnur, a signé à Rouen (Seine-Maritime) deux conventions d’indemnisation pour les agriculteurs d’une part, les commerçants, les entreprises et les collectivités d’autres part, en présence du Premier ministre Edouard Philippe et de la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne.

Le montant du fonds d’indemnisation reste à déterminer, il sera établi à l’aune des préjudices déclarés.

“Lubrizol s’est engagé (...) à indemniser au fur et à mesure que le préjudice établi pourra être démontré et invoqué par l’ensemble des acteurs”, a déclaré Edouard Philippe à l’issue de la réunion.

“Nous serons extrêmement fermes et vigilants à ce que l’indemnisation soit complète, rapide et à la hauteur des attentes légitimes”, a-t-il souligné.

Le ministère de l’Agriculture avait chiffré à 40 à 50 millions d’euros le préjudice pour les quelque 3.000 agriculteurs concernés par les retombées environnementales et sanitaires de l’incendie survenu dans la nuit du 25 au 26 septembre dans une partie de l’usine Lubrizol et sur le site de l’entreprise Normandie Logistique. Plus de 9.500 tonnes de produits chimiques sont partis en fumée.

La commercialisation des produits agricoles de cinq départements (Seine-Maritime, Oise, Nord, Somme, Aisne) et 216 communes avait été suspendue à la suite du sinistre. Cette mesure a été levée le 14 octobre pour les produits laitiers, le 18 pour les autres productions.

Les investigations n’ont à ce jour pu déterminer “la localisation précise du départ de l’incendie”, a déclaré jeudi le procureur de Paris, Rémy Heitz. Le parquet s’est saisi d’un rapport d’inspection relevant huit infractions de la part de Normandie Logistique.

Bureau de Paris, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below