October 16, 2019 / 8:19 PM / a month ago

Maroc: Une journaliste condamnée pour avortement illégal graciée

Une manifestation pro-Raissouni à Rabat. Le roi du Maroc Mohamed VI a gracié mercredi Hajar Raissouni, une journaliste condamnée le mois dernier à un an de prison pour "avortement illégal" et "sexe hors mariage, ainsi que son fiancé, un médecin et deux de ses collègues. /Photo prise le 9 septembre 2019/REUTERS/Youssef Boudlal

RABAT (Reuters) - Le roi du Maroc Mohamed VI a gracié mercredi Hajar Raissouni, une journaliste condamnée le mois dernier à un an de prison pour “avortement illégal” et “sexe hors mariage, ainsi que son fiancé, un médecin et deux de ses collègues.

Hajar Raissouni, 28 ans, a toujours démenti avoir subi un avortement, illégal au Maroc, tout comme les relations extraconjugales.

Cette affaire avait suscité de vives réactions de la part des défenseurs des droits de l’homme, pour qui elle avait été prise pour cible en raison de son travail de journaliste, critique à l’égard du régime, et de ses liens familiaux avec un théologien musulman, ancien dirigeant d’un groupe islamiste influent sur le plan politique.

Ahmed ElJechtimi, version française Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below