October 8, 2019 / 6:53 AM / 2 months ago

Stabilité du déficit commercial en août

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France s’est établi à 5,02 milliards d’euros en août, restant relativement stable après son reflux de juillet, selon les statistiques CVS/CJO publiées mardi par les Douanes.

Le déficit commercial de la France s'est établi à 5,02 milliards d'euros en août, restant relativement stable après son reflux de juillet, selon les statistiques CVS/CJO publiées mardi par les Douanes. /Photo d'archives/REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

Le déficit de juillet a été légèrement revu à 4,54 milliards d’euros contre 4,61 milliards en première estimation.

Sur les huit premiers mois de 2019, le déficit cumulé de la balance commerciale française - en données corrigées de variations saisonnières et des jours ouvrés - atteint 36,5 milliards d’euros contre 41,8 milliards un an plus tôt.

En août, les importations ont poursuivi leur progression tendancielle pour s’établir à 47,8 milliards d’euros (+0,8 milliard par rapport à juillet), tandis que les exportations ont légèrement augmenté, enregistrant une hausse de 0,3 milliard pour atteindre un montant total de 42,8 milliards d’euros.

“En dépit d’un léger rebond en août, les exportations ont, en tendance, cessé de progresser en 2019”, notent cependant les Douanes dans un communiqué.

Le déficit des seuls produits manufacturés s’est creusé à 4,33 milliards d’euros en août contre 3,66 milliards en juillet.

Les livraisons d’Airbus ont représenté 1,645 milliard d’euros (18 appareils) contre 2,631 milliards (33 appareils) un mois plus tôt.

Dans un communiqué distinct, la Banque de France a fait état mardi d’une dégradation du solde des transactions courantes, la France ayant vu son déficit se creuser à 2,5 milliards d’euros en août après avoir enregistré un déficit de 0,3 milliard d’euros en juillet, en données CVS/CJO.

Cette évolution a notamment été alimentée par le retournement du solde des biens hors énergie, qui accuse un déficit de 0,6 milliard en août après avoir affiché un excédent de 0,8 milliard en juillet, ainsi que par un alourdissement de 0,4 milliard de la facture énergétique, qui a porté son déficit à 3,9 milliards d’euros à fin août.

Dans le même temps, l’excédent des services s’est contracté de 0,5 milliard, à 1,7 milliard, souligne la Banque de France.

Myriam Rivet pour le service français, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below