September 29, 2019 / 11:04 AM / 2 months ago

Les "dérives" de la filière nucléaire sont inacceptables, dit Le Maire

L'Etat ne peut accepter les "dérives mois après mois, année après année" dans la filière nucléaire française, a déclaré dimanche Bruno Le Maire (photo) à l'adresse des dirigeants d'EDF. /Photo prise le 19 septembre 2019/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - L’Etat ne peut accepter les “dérives mois après mois, année après année” dans la filière nucléaire française, a déclaré dimanche Bruno Le Maire à l’adresse des dirigeants d’EDF.

Invité du “Grand Jury” RTL-LCI-Le Figaro, le ministre de l’Economie et des Finances a dénoncé des “dérives inacceptables” après l’annonce par l’électricien français d’une facture plus élevée que prévu pour le chantier de la centrale nucléaire d’Hinkley Point, en Angleterre.

“Nous ne pouvons accepter ces dérives dans la filière nucléaire française”, a-t-il souligné.

“Je ne peux pas accepter que le nucléaire soit un Etat dans l’Etat”, a-t-il poursuivi, précisant qu’il disposerait le 31 octobre des conclusions de l’audit qu’il a demandé sur la filière nucléaire. “Je veux la transparence et la vérité”.

“Nous n’accepterons pas ces dérives mois après mois, année après année”, a insisté le ministre.

Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below