September 25, 2019 / 2:02 PM / 19 days ago

GB: Johnson met les travaillistes au défi de le renverser

LONDRES (Reuters) - Boris Johnson a mis mercredi le Parti travailliste au défi de le renverser par une motion de censure, à la reprise des débats parlementaires et au lendemain de la décision de la Cour suprême, qui a jugé illégale sa décision de suspendre les travaux du Parlement.

Boris Johnson a mis mercredi le Parti travailliste au défi de le renverser par une motion de censure, à la reprise des débats parlementaires et au lendemain de la décision de la Cour suprême, qui a jugé illégale sa décision de suspendre les travaux du Parlement. /Photo prise le 25 septembre 2019/REUTERS/Henry Nicholls

“Ce Parlement doit s’effacer et laisser le gouvernement mettre le Brexit en oeuvre, ou présenter une motion de censure et faire enfin face au jugement des électeurs”, a déclaré le Premier ministre britannique.

Jeremy Corbyn, chef de file du parti travailliste, s’est quant à lui dit favorable à des élections anticipées, une fois la sortie de l’Union européenne repoussée.

“C’est très simple. Si vous voulez des élections, demandez un report et organisons un scrutin”, a-t-il déclaré.

Après la perte de sa majorité parlementaire et une série de défaites lors de votes successifs sur le Brexit, le Premier ministre avait décidé début septembre de geler pour cinq semaines les débats à la Chambre des communes. A l’unanimité, la Cour suprême du Royaume-Uni a jugé cette initiative dépourvue de toute justification.

Avant la suspension des travaux du parlement, les députés ont adopté une loi imposant à Boris Johnson de solliciter auprès de l’UE un report de trois mois de la date du Brexit si aucun nouvel accord n’était conclu d’ici au 19 octobre.

Le Parti conservateur a par ailleurs annoncé dans la soirée qu’il allait demander que le Parlement soit brièvement suspendu la semaine prochaine afin de pouvoir organiser son rassemblement annuel traditionnel.

HUÉES

Plus de trois ans après le vote des Britanniques en faveur d’une sortie de l’Union européenne, la Chambre des communes ne parvient toujours pas à trouver d’issue sur le Brexit.

Boris Johnson entend le mener à bien à la date prévue avec ou sans accord sur les conditions de cette sortie, alors qu’une majorité de députés est déterminée à empêcher le scénario d’un “no deal”, comme le prévoit la loi.

Pour Jeremy Corbyn, la première bataille doit porter sur le respect de cette obligation par le Premier ministre conservateur. Ensuite seulement les travaillistes chercheront à le renverser et à provoquer des élections législatives.

Sous les huées de certains députés, Geoffrey Cox, conseiller juridique du chef du gouvernement, a affirmé à la reprise des travaux parlementaires que le gouvernement respecterait la loi sur la demande de report du Brexit.

Il a cependant soulevé l’indignation en qualifiant la chambre actuelle de honte et les opposants de lâches pour leur refus d’organiser dès à présent des élections et leur volonté d’empêcher le Brexit.

“Ce parlement est un parlement mort. Il ne devrait plus siéger”, a-t-il lancé. “Ce parlement devrait avoir le courage d’affronter les électeurs. Mais il ne l’aura pas.”

Boris Johnson a exprimé à de multiples reprises son intention de parvenir à un nouvel accord avec l’UE en affichant sa confiance.

Les négociateurs européens affirment cependant qu’il ne leur a présenté aucune nouvelle proposition susceptible de débloquer la question de la frontière entre l’Irlande, membre de l’UE, et l’Irlande du Nord, qui appartient au Royaume-Uni, après le Brexit.

Avec Estelle Shirbon et Guy Faulconbridge; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Henri-Pierre André et Jean-Philippe Lefief

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below