September 14, 2019 / 1:26 PM / in 3 months

Débordements à Nantes lors d'une manifestation des "Gilets jaunes"

NANTES (Reuters) - Des heurts ont éclaté samedi entre manifestants et forces de l’ordre à Nantes où les “Gilets jaunes” avaient appelé à converger pour un 44e acte de manifestation contre la politique du gouvernement.

Des heurts ont éclaté samedi entre manifestants et forces de l'ordre à Nantes où les "Gilets jaunes" avaient appelé à converger pour un 44e acte de manifestation contre la politique du gouvernement. /Photo prise le 14 septembre 2019/REUTERS/Stéphane Mahé

Les policiers ont lancé des grenades de gaz lacrymogène après avoir essuyé des jets de projectiles de la part de certains manifestants, quelques minutes seulement après le départ de la manifestation. Plusieurs personnes étaient vêtues de noir et portaient des masques.

Certaines ont tenté de s’introduire dans un magasin, d’autres ont incendié un container à poubelles. Quelques manifestants avaient ouvert des parapluies, symbole des mouvements de protestation ces dernières années à Hong Kong.

Un appel avait été lancé sur les réseaux sociaux en cette période de rentrée afin de dénoncer “les politiques libérales et antisociales mises en place par le gouvernement Macron” ainsi que “la répression policière” et un “capitalisme destructeur”.

Au total, 1.900 manifestants ont été recensés par les autorités, qui font par ailleurs état d’un gendarme blessé lors des altercations.

Aucune manifestation n’avait été déclarée, selon la préfecture de Loire-Atlantique, qui a interdit toute manifestation ou rassemblement dans plusieurs périmètres du centre-ville, en raison des risques de débordement et de la tenue de la fête foraine annuelle cours Saint-André et Saint-Pierre.

En fin d’après-midi, les services de police avaient procédé à 30 interpellations pour port d’objets visant à servir d’arme par destination, jets de projectiles sur les forces de l’ordre et outrage, selon la préfecture de Loire-Atlantique.

Ils avaient découvert et saisi dans la matinée 22 cocktails Molotov cachés dans un container à poubelles du centre-ville, dix mortiers, une centaine de parapluies et un extincteur. D’autres mortiers artisanaux et bombes agricoles ont été abandonnés au Jardin des Plantes dans l’après-midi.

Le mouvement des “Gilets jaunes”, qui est né en novembre dernier contre le projet de hausse des prix du carburant, a amené le gouvernement à prendre des mesures en faveur du pouvoir d’achat estimées à plus de 17 milliards d’euros.

Nantes a été le théâtre de nombreuses manifestations depuis le début du mouvement. La colère s’est intensifiée dans les dernières semaines après le décès de Steve Maïa Caniço lors de la nuit de la Fête de la musique, fin juin, qui avait donné lieu à une opération policière controversée.

Caroline Pailliez avec Udi Kivity à Nantes, édité par Tangi Salaün et Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below