March 19, 2019 / 3:45 PM / 6 months ago

Buzyn fait machine arrière sur l'âge de départ à la retraite

La ministre de la Santé et des Solidarités, Agnès Buzyn, dont les propos sur un possible report de l'âge légal de départ à la retraite ont créé la surprise et suscité l'ire des syndicats, a assuré mardi que cette question n'était pas envisagée. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - La ministre de la Santé et des Solidarités, Agnès Buzyn, dont les propos sur un possible report de l’âge légal de départ à la retraite ont créé la surprise et suscité l’ire des syndicats, a assuré mardi que cette question n’était pas envisagée.

“Je voudrais être tout à fait claire sur les propos que j’ai tenus ce dimanche : aucune modification de l’âge minimal de départ à la retraite n’est envisagée ni sur la table des négociations”, a-t-elle déclaré lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

“Ce n’est pas le sens des propos que j’ai tenus dimanche et dont les diverses interprétations sont à l’origine d’une polémique”, a-t-elle précisé. “La priorité du gouvernement et tout le sens de cette réforme est de créer un système de retraite plus lisible, plus équitable et plus juste qui donne pour un même euro cotisé les mêmes droits à chacun”.

“Laissons donc cette réforme structurante (...) se préparer dans des conditions sereines, j’ai toute confiance dans l’engagement du Haut-commissaire Jean-Paul Delevoye et je sais qu’il maintiendra un dialogue constant avec les partenaires sociaux pour mener à bien ces travaux”, a ajouté Agnès Buzyn.

Invitée du “Grand Jury” RTL-Le Figaro-LCI dimanche, la ministre avait proposé de discuter d’”un allongement de la durée de travail” avec les partenaires sociaux dans le cadre de la réforme des retraites qui doit être dévoilée cette année.

Ces propos, tenus “à titre personnel”, avaient provoqué la “surprise” de Jean-Paul Delevoye - Emmanuel Macron s’étant engagé pendant la campagne à ne pas toucher à l’âge légal - et la colère des organisations syndicales, qui y ont vu une “provocation”.

“La CFDT est engagée sincèrement dans les discussions pour une juste réforme des retraites mais elle serait fondamentalement opposée au report de l’âge légal de départ à la retraite”, a prévenu le secrétaire général de la centrale réformiste Laurent Berger dans un tweet mardi matin. “Cette mesure est la plus injuste en la matière et l’équilibre du système ne nous y oblige pas”.

Agnès Buzyn a en revanche reçu le soutien du ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, qui a salué une “proposition très courageuse” qui “s’étudie et se regarde”. Le Premier ministre Edouard Philippe avait lui-même estimé vendredi sur Europe 1 que la question d’un possible report de l’âge légal de départ à la retraite se posait de façon “légitime”.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below