December 4, 2018 / 6:41 PM / 11 days ago

Gilets jaunes: Hulot salue une décision "nécessaire" et "incontournable"

Nicolas Hulot a salué mardi la décision du gouvernement de suspendre pour six mois trois mesures de fiscalité verte face à la contestation des "Gilets jaunes" et appelé le chef de l'Etat à ne pas renoncer à l'objectif climatique. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Nicolas Hulot a salué mardi la décision du gouvernement de suspendre pour six mois trois mesures de fiscalité verte face à la contestation des “Gilets jaunes” et appelé le chef de l’Etat à ne pas renoncer à l’objectif climatique, notamment en mettant davantage à contribution les grandes entreprises.

“Je salue une décision que je trouve, dans le contexte actuel qui désole tout le monde, nécessaire, incontournable, courageuse et de bon sens, et qui n’injurie pas le futur”, a déclaré l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire sur RTL.

“On reparlera du long terme quand les choses se seront apaisées”, a ajouté l’auteur du “Plan climat” qui avait énoncé en juillet 2017 la trajectoire française de sortie des énergies fossiles.

“L’enjeu écologique, il ne se fera pas contre les Français”, a estimé Nicolas Hulot. “Les Français ont envie qu’il y ait un partage équitable de l’effort et des recettes, ils ont une soif de justice sociale et d’équité fiscale”, a-t-il poursuivi.

“Comment voulez-vous faire entendre raison quand les gens ont l’impression que les entreprises, et notamment les multinationales, par un système d’optimisation fiscale en toute légalité mais en toute immoralité, se sont organisées pour échapper à l’impôt, à la solidarité et à la cause environnementale ?”, a-t-il lancé.

L’ancien ministre a appelé le chef de l’Etat à porter en priorité au niveau européen la lutte contre l’optimisation fiscale et la taxe sur les transactions financières.

Le moment n’est pas opportun pour défiler pour le climat, a-t-il estimé par ailleurs, interrogé sur l’appel mondial à manifester samedi à Paris et dans 120 villes, émanant de plus de 60 associations .

“Je trouve que ce n’est pas le moment parce que c’est un risque de confrontation supplémentaire et de confusion des messages”, a-t-il dit.

Julie Carriat, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below