December 4, 2018 / 1:31 PM / 6 days ago

La pause sur la fiscalité écologique coûtera deux milliards d'euros

La suspension pour six mois de trois mesures relevant de la fiscalité écologique annoncée mardi par Edouard Philippe (photo) en réponse aux revendications des "Gilets jaunes" va amputer les recettes de l'Etat de deux milliards d'euros en 2019. /Photo prise le 27 novembre 2018/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - La suspension pour six mois de trois mesures relevant de la fiscalité écologique annoncée mardi par Edouard Philippe en réponse aux revendications des “Gilets jaunes” va amputer les recettes de l’Etat de deux milliards d’euros en 2019.

Un montant “à financer par des économies qui seront détaillées prochainement” car il n’y aura “pas de dégradation de la trajectoire budgétaire”, a précisé cette source.

Le gouvernement prévoit que le déficit public s’établisse à 2,8% du produit intérieur brut (PIB) l’an prochain.

Le Premier ministre a annoncé mardi que la hausse de la taxe carbone sur l’essence, le fioul et le diesel, la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l’essence et la hausse du gazole pour les professionnels, qui devaient entrer en vigueur le 1er janvier prochain, seraient suspendues pour six mois.

Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below