August 12, 2018 / 9:19 AM / 3 months ago

Vers un bonus-malus pour doper le recyclage du plastique

PARIS (Reuters) - Le gouvernement, qui vise un objectif de 100% de plastiques recyclés en 2025, mettra en place progressivement à partir de 2019 un système de bonus-malus pour inciter les consommateurs à privilégier des produits fabriqués à partir de plastique recyclé, annonce Brune Poirson dans un entretien accordé au Journal du Dimanche (JDD).

Le gouvernement, qui vise un objectif de 100% de plastiques recyclés en 2025, mettra en place progressivement à partir de 2019 un système de bonus-malus pour inciter les consommateurs à privilégier des produits fabriqués à partir de plastique recyclé. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

“Nous allons déployer un système de bonus-malus allant jusqu’à 10 % du prix des produits”, déclare la secrétaire d’Etat à la Transition écologique en précisant que l’exécutif compte “l’activer dès 2019 et le faire monter en puissance”.

“Demain, quand il y aura le choix entre deux bouteilles, l’une fabriquée en plastique recyclé et l’autre non, la première sera moins chère”, explique la secrétaire d’Etat dont le ministre de tutelle est Nicolas Hulot.

Dans cet entretien, Brune Poirson rappelle également que le plan du gouvernement en faveur du recyclage des plastiques passera par une baisse de la TVA sur le recyclage et la hausse de la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes) sur l’enfouissement, comme annoncé par le Premier ministre Edouard Philippe en avril.

“Nous devons afficher une trajectoire fiscale claire pour les prochaines années afin de permettre aux collectivités et aux citoyens de s’adapter, sans que cela pèse sur les finances des villes qui s’engagent”, explique-t-elle.

En pratique, l’exécutif compte également simplifier la collecte et “uniformiser la couleur des poubelles” de tri, actuellement différentes d’une ville à l’autre “pour créer des automatismes”, mais aussi “clarifier l’étiquetage”, avec la mise en place d’ici 2020 d’un logo “qui dira si un produit a vraiment été fabriqué avec du plastique recyclé ou s’il est recyclable”.

Car le logo utilisé à l’heure actuelle “signifie juste que l’entreprise verse une contribution à un éco-organisme”, souligne Brune Poirson.

Autre levier que le gouvernement a déjà annoncé avoir l’intention d’actionner: l’interdiction de produits à usage unique, comme les pailles et les bâtonnets en plastique.

“Début 2019 (...) nous préciserons la liste des produits à usage unique que nous voulons interdire” et cette suppression des “usages superflus ou substituables” sera mise en oeuvre “d’ici au 1er janvier 2020”, souligne Brune Poirson.

Selon l’organisation PlasticsEurope, qui représente les producteurs européens de matières plastiques, la France figure parmi les lanternes rouges européennes du recyclage des emballages en plastique, avec un taux de recyclage d’à peine plus de 20% contre une moyenne européenne de près de 41%.

Myriam Rivet, édité par Tangi Salaün

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below