August 9, 2018 / 12:51 PM / 3 months ago

La France va accueillir une partie des 87 migrants de l'Open Arms

ALGESIRAS, Espagne (Reuters) - La France va accueillir une vingtaine des 87 migrants sauvés au large des côtes de Libye par un navire espagnol de l’ONG Open Arms qui a accosté jeudi dans le port d’Algésiras dans le sud de l’Espagne, a-t-on appris auprès de l’Elysée.

Un navire espagnol de l'ONG Open Arms est arrivé jeudi dans le port d'Algésiras dans le sud de l'Espagne avec 87 migrants, dont 12 enfants, sauvés au large des côtes de Libye. /Photo prise le 9 août 2018/REUTERS/Juan Medina

Les 87 personnes, dont 12 enfants, ont été secourues le 2 août alors qu’elles se trouvaient sur un canot pneumatique qui dérivait en mer, le moteur de l’embarcation étant hors d’usage, a précisé l’ONG.

Parmi les personnes secourues, on compte 84 Soudanais, un Syrien, un Egyptien et un Gambien.

Ricardo Gatti, chef de la mission Open Arms, a expliqué que les migrants étaient très affaiblis et qu’ils redoutaient d’être récupérés par un bateau des gardes-côtes libyens et d’être ramenés en Libye où, selon certains d’entre eux, ils risquaient d’être emprisonnés et torturés.

Plusieurs ont dit qu’ils préféraient mourir plutôt que de revenir en Libye, a ajouté Ricardo Gatti.

L’accueil d’une vingtaine de personnes par la France s’inscrit dans l’esprit des conclusions du dernier Conseil européen qui préconisaient de trouver une “solution concertée”, précise-t-on à l’Elysée.

“Comme pour les opérations précédentes, l’Ofpra va envoyer une équipe sur place pour examiner les situations individuelles et pour identifier les personnes qui ont besoin de protection”, ajoute-t-on.

Dans le sillage du refus du nouveau gouvernement italien de laisser accoster l’Aquarius, qui avait porté secours à plus de 600 migrants en juin, 78 réfugiés identifiés en Espagne par l’Ofpra ont été accueillis en France mi-juillet.

Le nombre de traversées de la Méditerranée, qui s’établit à environ 60.000 cette année, a chuté par rapport au pic de 2015, quand plus d’un million de personnes l’avaient tentée, mais reste source de divisions politiques plus sensibles que jamais au niveau européen.

Sur fond de fermeture des ports transalpins, l’Espagne a vu les arrivées bondir cette année, pour atteindre 23.741 personnes à début août, contre 8.677 sur la même période l’an dernier, selon les données de l’Organisation internationale pour les migrations.

La France, pour sa part, dit refuser toute remise en cause du droit international imposant l’accueil dans le port sûr le plus proche et n’a accueilli directement aucun bateau humanitaire débouté des côtes italiennes ou maltaises.

Juan Medina, avec Marine Pennetier et Julie Carriat à Paris, Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below