August 8, 2018 / 3:34 PM / 3 months ago

Pékin et Berlin défendent leurs relations commerciales avec l'Iran

PEKIN/BERLIN (Reuters) - La Chine et l’Allemagne ont défendu mercredi leurs relations commerciales avec l’Iran face aux menaces brandies par Donald Trump d’interdire d’activités avec les Etats-Unis toutes les entreprises qui continueront à commercer avec Téhéran.

La Chine et l'Allemagne ont défendu mercredi leurs relations commerciales avec l'Iran face aux menaces brandies par Donald Trump d'interdire d'activités avec les Etats-Unis toutes les entreprises qui continueront à commercer avec Téhéran. /Photo prise le 23 mai 2018/REUTERS/Thomas Peter

Ces prises de position de Pékin et de Berlin trahissent une colère croissante parmi certains pays dont les entreprises pourraient être pénalisées si elles maintiennent leurs activités sur le sol iranien.

Les Etats-Unis rétablissent graduellement leurs sanctions contre l’Iran après leur retrait de l’accord de juillet 2015 sur le nucléaire iranien - signé par l’Iran, les membres permanents du Conseil de Sécurité de l’Onu (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Chine, Russie) et l’Allemagne.

Les relations entre la Chine et l’Iran sont libres, transparentes et légales, a affirmé mercredi le ministère chinois des Affaires étrangères.

“La Chine s’est toujours opposée aux sanctions unilatérales (...)”, a déclaré le ministère dans une déclaration faxée à Reuters.

“La coopération commerciale de la Chine avec l’Iran est libre, transparente, satisfaisante, équitable et légale et ne contrevient à aucune des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies”, ajoute le ministère des Affaires étrangères.

“Les droits légitimes de la Chine devraient être protégés”.

La Chine, premier client du pétrole iranien, achète environ 650.000 barils par jour de brut à Téhéran, soit 7% des importations totales de pétrole brut de la Chine. Aux taux actuels du marché, les importations se montent à quelque 15 milliards de dollars par an (13 milliards d’euros).

Les entreprises publiques chinoises CNPC et Sinopec ont investi des milliards de dollars dans d’importants gisements pétroliers en Iran, notamment Yadavaran et Azadegan.

NOMBRE DE PROJETS EUROPÉENS SUSPENDUS

Le gouvernement allemand a estimé que les sanctions contre l’Iran ont des effets d’extraterritorialité qui enfreignent le droit international et Berlin attend de l’administration Trump qu’elle prenne en considération les intérêts européens dans le cadre de telles sanctions.

Les pays européens, dans l’espoir de persuader Téhéran de continuer à respecter l’accord sur le nucléaire, ont promis d’essayer de réduire l’impact des sanctions américaines et d’inciter leurs entreprises à ne pas se retirer d’Iran.

Mais nombre d’entreprises européennes ont suspendu leurs projets en Iran, notamment les groupes français Total et PSA et Renault ainsi que l’allemand Daimler, en faisant valoir qu’elles ne voulaient pas compromettre leurs activités aux États-Unis.

La société danoise Haldor Topsoe, l’un des leaders mondiaux des catalyseurs industriels, a annoncé qu’elle allait devoir supprimer 200 emplois sur les 2.700 qu’elle compte en raison des sanctions.

La Turquie a fait savoir, de son côté, qu’elle allait continuer à acheter du gaz naturel iranien.

Peu d’entreprises américaines étant en affaires avec l’Iran, l’impact des sanctions découle principalement de la capacité de Washington à empêcher les entreprises européennes et asiatiques d’y faire du commerce.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a affirmé que les Etats-Unis ne pourront pas empêcher l’Iran d’exporter du pétrole.

“Si les Américains veulent garder en tête cette idée simpliste et impossible, ils devraient également en connaître les conséquences”, a déclaré Mohammad Javad Zarif. “Ils ne peuvent pas penser que l’Iran n’exportera pas de pétrole et que d’autres exporteront.”

Le ministre n’a pas précisé quelles seraient les conséquences pour les États-Unis.

Ben Blanchard; Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below