July 24, 2018 / 8:25 AM / 4 months ago

Le bilan des incendies en Grèce s'alourdit à 74 morts

par Vassilis Triandafyllou et George Georgiopoulos

Soixante-quatorze personnes ont trouvé la mort et près de 200 ont été blessées dans les violents incendies qui touchent les environs de Mati, un petit village côtier touristique situé à une trentaine de kilomètres à l'est d'Athènes, ont annoncé mardi les autorités grecques. /Photo prise le 24 juillet 2018/REUTERS/Costas Baltas

ATHENES/MATI (Reuters) - Soixante-quatorze personnes ont trouvé la mort et près de 200 ont été blessées dans les violents incendies qui touchent les environs de Mati, un petit village côtier touristique situé à une trentaine de kilomètres à l’est d’Athènes, ont annoncé mardi les autorités grecques.

Des secouristes disent avoir retrouvé les corps de plusieurs familles réunies dans une dernière étreinte alors qu’approchaient les flammes.

“La Grèce traverse une tragédie indescriptible”, a déploré le Premier ministre Alexis Tsipras qui a décrété un deuil national de trois jours.

Le bilan excède désormais celui des incendies qui avaient ravagé le sud de la péninsule du Péloponnèse en août 2007 et qui avaient tué environ 70 personnes.

“Un secouriste m’a raconté avoir vu le spectacle choquant de 26 personnes serrées les unes contre les autres dans un champ à une trentaine de mètres de la plage”, a déclaré Nikos Economopoulos, chef de la Croix-Rouge grecque, à la chaîne de télévision Skai TV.

“Ils tentaient de trouver une échappatoire mais malheureusement ces gens et leurs enfants n’en ont pas eu le temps”, a-t-il ajouté. Un journaliste de Reuters a lui aussi vu plusieurs corps calcinés dans cette zone.

Mati est une station balnéaire prisée des touristes, en particulier des retraités et des enfants en colonies de vacances.

Ces 26 morts viennent s’ajouter aux dizaines d’autres personnes qui ont péri dans ces incendies, selon un décompte fourni par Evangelos Bournos, maire de Rafina-Pikermi, une commune située dans les alentours.

Une des victimes les plus jeunes est un nourrisson de six mois asphyxié par les fumées, ont dit les autorités. Au moins 187 personnes, dont 23 enfants, ont été blessées. On ignore encore avec exactitude le nombre de personnes qui sont encore portées disparues.

APPEL À L’AIDE EUROPÉENNE

Les gardes-côtes grecs ont annoncé que les corps de quatre personnes avaient été retrouvés en mer et 696 personnes qui avaient fui vers les plages ont pu être secourues.

Plusieurs quartiers de Mati étaient encore engloutis dans une épaisse fumée blanche mardi matin tandis que se révélait le spectacle de voitures calcinées et d’habitations endommagées ou détruites par les flammes.

“Nous ferons tout ce qu’il est humainement possible de faire pour contrôler la situation”, a déclaré le Premier ministre Alexis Tsipras pendant une visite en Bosnie qu’il a écourtée pour rentrer en Grèce. “Je suis intrigué par les départs de feu simultanés à l’est comme à l’ouest d’Athènes”, a-t-il ajouté.

La Grèce a lancé un appel à l’aide d’urgence pour faire face aux incendies toujours non maîtrisés dans plusieurs régions du pays. Chypre et l’Espagne ont proposé leur assistance.

“Nos pensées vont à la Grèce et aux victimes des terribles incendies. En Suède comme en Grèce, la France et l’Europe sont solidaires et apportent leur aide”, a écrit sur Twitter le président français, Emmanuel Macron.

Les autorités grecques ont appelé lundi des milliers d’habitants de la région côtière à abandonner leurs maisons pour échapper à un gigantesque brasier qui a entraîné la fermeture de l’autoroute la plus fréquentée du pays, de liaisons ferroviaires et perturbé le trafic aérien à l’aéroport d’Athènes en raison de la mauvaise visibilité.

L’armée a aussi été appelée en renfort pour lutter contre les incendies, alors que plus de 200 pompiers et 60 véhicules sont déjà mobilisés dans la région de Kineta, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de la capitale, où passe l’une des deux autoroutes menant vers le Péloponnèse.

A l’est d’Athènes, dans la région de Rafina, une ville de 20.000 habitants très boisée, la situation apparaît très critique.

Les incendies de forêt sont fréquents en Grèce mais les conditions climatiques, avec en particulier un hiver doux et sec, ont créé des conditions particulièrement propices cette année.

Avec la contribution de Renee Maltezou et Michele Kambas; Tangi Salaün, Jean Terzian et Nicolas Delame pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below