July 9, 2018 / 7:43 PM / 3 months ago

RPT-Trump s'apprête à attribuer un siège de la Cour suprême

WASHINGTON (Reuters) - (RPT mastic 2e§)

Donald Trump doit attribuer dans la nuit l'un des neuf sièges de la Cour suprême laissé vacant par le juge Anthony Kennedy, qui a souhaité prendre sa retraite. /Photo prise le 28 février 2018/REUTERS/Joshua Roberts

Donald Trump doit attribuer dans la nuit l’un des neuf sièges de la Cour suprême laissé vacant par le juge Anthony Kennedy, qui a souhaité prendre sa retraite.

Quatre juges d’appel proches des rangs conservateurs font figure de favoris pour ce poste à vie, dont l’attribution permettra au président de laisser un peu plus sa marque sur l’institution, puisqu’il s’agit de sa deuxième nomination depuis son investiture.

Les quatre prétendants seraient Thomas Hardiman, Brett Kavanaugh, Raymond Kethledge et Amy Coney Barrett. Tous sont assez jeunes pour pouvoir siéger plusieurs dizaines d’années. Trump, qui considère l’attribution des sièges de la Cour suprême comme l’une des tâches les plus importantes de son mandat, doit annoncer son choix à 01h00 GMT mardi.

Selon une source proche du processus de sélection, Amy Coney Barrett serait la moins bien placée des quatre. “Le président a été très impressionné par Barrett, mais a déclaré à plusieurs reprises qu’il serait peut-être préférable de la garder pour combler une prochaine vacance”, a-t-on déclaré.

Thomas Hardiman, âgé de 53 ans, siège depuis 2007 à la troisième Cour d’appel, établie à Philadelphie, où il a côtoyé la juge Maryanne Trump Barry, soeur aînée du président, qui n’exerce plus. Il a été nommé à ce poste par l’ancien président républicain George W. Bush, après quatre ans en tant que juge de district dans l’ouest de la Pennsylvanie.

UN PEU PLUS À DROITE

Ancien chauffeur de taxi originaire de Waltham, dans le Massachusetts, il a été le premier membre de sa famille à entrer à l’université.

Brett Kavanaugh, âgé lui aussi de 53 ans, est membre de la Cour d’appel du district de Columbia depuis 2006. Conseiller de la Maison blanche sous la présidence Bush, il avait auparavant travaillé pour le compte de Kenneth Starr, avocat qui a enquêté sur l’ancien président démocrate Bill Clinton dans les années 1990. Sa confirmation au poste qu’il occupe actuellement a donné lieu à une longue bataille politique.

Raymond Kethledge, âgé de 51 ans, siège à la 6e Cour d’appel de Cincinnati depuis 2008, où il a été nommé par George Bush. Ancien assistant parlementaire d’un sénateur républicain, il a également travaillé au service juridique de Ford.

Amy Coney Barrett, âgée de 46 ans, est la moins expérimentée des quatre. Donald Trump a nommé cette ancienne professeure de droit il y a huit mois à la 7e Cour d’appel de Chicago. Mariée et mère de sept enfants, cette catholique très pratiquante est la favorite des conservateurs sensibles aux questions sociales et attachés à la religion.

Quel qu’il soit, le successeur d’Anthony Kennedy ne changera pas l’orientation idéologique de la Cour suprême, dont cinq des neufs juges sont de sensibilité conservatrice, mais pourrait la faire pencher un peu plus à droite. Le juge Kennedy a parfois basculé dans le camp libéral sur des questions sociales telles que l’avortement ou les droits des homosexuels.

Agé de 81 ans, il a annoncé le 27 juin son intention de prendre sa retraite le 31 juillet.

Jean-Philippe Lefief pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below