July 5, 2018 / 2:10 PM / 3 months ago

La France répond aux accusations de l'Iran sur les Moudjahidines

PARIS (Reuters) - La France a confirmé jeudi que son ambassadeur en Iran avait été convoqué mardi par le ministère iranien des Affaires étrangères en raison du rassemblement des Moudjahidines du peuple le week-end dernier près de Paris et répondu aux accusations de Téhéran.

La France a confirmé jeudi que son ambassadeur en Iran avait été convoqué mardi par le ministère iranien des Affaires étrangères en raison du rassemblement des Moudjahidines du peuple le week-end dernier près de Paris et répondu aux accusations de Téhéran. /Photo prise le 4 juillet 2018/REUTERS/Lisi Niesner

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Bahram Qasemi, cité par l’agence Fars, a accusé mercredi la France de soutenir les activités de ce groupe d’opposants iraniens en exil, qu’il a qualifié d’”organisation terroriste”.

Lors de sa convocation, l’ambassadeur a rappelé à ses interlocuteurs “que la France ne soutenait ni l’idéologie, ni les objectifs, ni les activités” de l’Organisation des moudjahidines du peuple iranien (OMPI), dit-on au Quai d’Orsay.

“Cependant, ayant été retirée de la liste européenne des organisations terroristes, cette organisation peut mener, comme toute autre association, des activités, dès lors que celles-ci ne portent pas atteinte à l’ordre public”, ajoute-t-on au ministère français des Affaires étrangères.

L’ambassadeur de France à Téhéran a précisé qu’”aucun représentant des autorités françaises n’avait pris part à ce rassemblement”, souligne-t-on de même source.

L’annonce au début de la semaine par la Belgique qu’un projet d’attentat contre le rassemblement de l’OMPI samedi à Villepinte avait été déjoué grâce à l’arrestation d’un couple d’origine iranienne par les autorités belges a suscité un regain de tension entre l’Iran et l’Europe.

L’Iran a démenti toute implication dans ce projet, dénoncé une machination et exigé la libération d’un diplomate iranien en poste en Autriche et arrêté en Allemagne dans le cadre de cette affaire.

Une personne d’origine iranienne, dont l’identité et même la nationalité n’ont toujours pas été révélées par les autorités françaises, est retenue en France en attendant l’exécution d’un mandat d’arrêt européen émis par la Belgique.

“L’intéressé s’est vu notifier (ce jeudi) son mandat d’arrêt européen et a été placé en détention. L’affaire sera évoquée devant la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris le 11 juillet”, précise-t-on de source judiciaire.

Cette affaire d’attentat déjoué présumé contre l’OMPI embarrasse de toute évidence les autorités françaises, qui restent discrètes à ce sujet.

“Une enquête est en cours. Elle devra permettre de déterminer les commanditaires réels de ce projet d’attentat”, souligne-t-on de source diplomatique française.

La mise en échec du projet présumé d’attentat contre le rassemblement de Villepinte et ses suites diplomatiques interviennent à un mauvais moment pour la France, qui s’efforce de sauver l’accord international sur le nucléaire iranien, dont les Etats-Unis de Donald Trump se sont retirés.

Le président iranien, Hassan Rohani, a déclaré mercredi à Vienne, où se réunissent vendredi les ministres des Affaires étrangères des pays encore parties à l’accord sur le nucléaire, que l’Iran pourrait réduire sa coopération avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

La veille, il avait menacé d’ordonner le blocage du trafic pétrolier des pays voisins de l’Iran si Washington mettait son projet de sanctions contre Téhéran à exécution.

John Irish, avec Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below