June 28, 2018 / 12:52 PM / 4 months ago

Surveillance renforcée sur trois nouveaux polluants de l'air

PARIS (Reuters) - Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot promet jeudi de prendre en compte d’ici la fin de l’année une liste de treize polluants de l’air établie par l’Anses, parmi lesquels trois substances demandent en particulier une surveillance pour leur impact sanitaire.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot promet jeudi de prendre en compte d'ici la fin de l'année une liste de treize polluants de l'air établie par l'Anses, parmi lesquels trois substances demandent en particulier une surveillance pour leur impact sanitaire. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

Cette liste a vocation à s’ajouter à la quinzaine de polluants pour lesquels ont d’ores et déjà été définies des valeurs limites ou des niveaux critiques (oxydes d’azotes, métaux lourds, monoxyde de carbone).

Dans un avis publié vendredi, l’Anses propose une liste de treize nouveaux polluants prioritaires pour la surveillance de la qualité de l’air et préconise la création d’une banque nationale de données de mesures existantes pour les polluants actuellement non réglementés.

Parmi les treize substances identifiées se trouve notamment le 1,3-butadiène, un hydrocarbure classé cancérogène émis par des activités industrielles traitant du plastique et du caoutchouc, l’échappement des moteurs et la fumée de cigarette, pour lequel l’Anses recommande une surveillance nationale.

L’agence recommande de plus un suivi renforcé des particules ultrafines (PUF) et du carbone suie polluant soupçonné de nuire à la santé pulmonaire et cardiovasculaire et préconise de collecter de nouvelles données pour 460 autres polluants.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot déclare dans un communiqué que des instructions ministérielles seront adressées aux préfets pour qu’ils s’assurent que les installations classées les plus émettrices de butadiène “mettent en place une surveillance environnementale et des mesures de réduction des émissions”

“Avec l’appui du laboratoire central de surveillance de la qualité de l’air (LCSQA) et des associations agréées de surveillance de la qualité de l’air, le gouvernement renforcera les modalités de surveillance des concentrations dans l’air pour le 1,3-butadiène, les particules ultrafines et le carbone suie”, ajoute-t-il.

La liste des 13 substances prioritaires sera prise en compte d’ici la fin de l’année, pour certains sites industriels classés (ICPE) soumis à autorisation, précise-t-il.

Julie Carriat, édité par Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below