June 27, 2018 / 11:00 AM / 5 months ago

Le nombre de demandeurs d'emploi en légère hausse en mai

Le nombre de demandeurs d'emploi n'exerçant aucune activité a de nouveau progressé en mai en France métropolitaine, enregistrant son deuxième mois consécutif de hausse après avoir été orienté à la baisse sur les trois premiers mois de l'année, selon les données mises en ligne mercredi par le ministère du Travail et Pôle emploi. /Photo prise le 7 février 2018/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Le nombre de demandeurs d’emploi n’exerçant aucune activité a de nouveau progressé en mai en France métropolitaine, enregistrant son deuxième mois consécutif de hausse après avoir été orienté à la baisse sur les trois premiers mois de l’année, selon les données mises en ligne mercredi par le ministère du Travail et Pôle emploi.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (sans aucune activité) a augmenté de 0,3% le mois dernier pour s’établir à 3.444.500, soit 10.300 inscrits supplémentaires par rapport à fin avril.

Mais en ajoutant les inscrits dans les catégories B et C (c’est-à-dire en ajoutant les personnes exerçant une activité réduite), les effectifs cumulés de ces trois catégories s’inscrivent en repli de 0,4% par rapport à fin avril, soit 20.400 inscrits de moins.

A 5.642.600, le nombre total de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi a atteint fin mai un plus haut depuis août 2017.

Sur les cinq premiers mois de l’année, les effectifs s’inscrivent en hausse à la fois pour la seule catégorie A, avec 10.300 inscrits supplémentaires, et pour le cumul des trois catégories A, B et C, avec 20.400 inscrits de plus.

Pour le seul mois de mai, la hausse du nombre d’inscrits dans la catégorie A a concerné l’ensemble des tranches d’âge, qu’il s’agisse des jeunes (+3.600, soit +0,8%), des 25-49 ans (+3.700, soit +0,2%) ou des seniors (+3.000, soit +0,3%).

La Dares (Direction des études et des statistiques du ministère du Travail) met en ligne chaque mois les données reflétant l’évolution du nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi mais ne commente ces chiffres que tous les trimestres, afin de mieux refléter les tendances sous-jacentes.

Au premier trimestre, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a reculé de 1,0% tandis que le nombre d’inscrits à Pôle emploi tenus de rechercher un emploi (qui relèvent des trois catégories A, B et C) est resté stable.

Quant au taux de chômage calculé par l’Insee selon les critères du Bureau international du travail (BIT), qui permet les comparaisons internationales, il s’est établi à 8,9% de la population active au premier trimestre.

Myriam Rivet, édité par Emmanuel Jarry

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below