June 25, 2018 / 7:22 PM / in 5 months

Le CFCM, inquiet des projets d'attaques, reçu par Collomb

Un croissant de lune et une étoile, des symboles représentant l'Islam. Le Conseil français du culte musulman dit lundi son "inquiétude" et sa "consternation" après le coup de filet opéré ce week-end par les renseignements contre des militants d'ultra droite soupçonnés de projeter des attentats contre des musulmans. /Photo d'archives/REUTERS/Athar Hussain

PARIS (Reuters) - Le Conseil français du culte musulman dit lundi son “inquiétude” et sa “consternation” après le coup de filet opéré ce week-end par les renseignements contre des militants d’ultra droite soupçonnés de projeter des attentats contre des musulmans.

Dix personnes liées à l’Action des forces opérationnelles (AFO), une faction d’extrême droite qui défend une riposte face à l’islamisme radical, ont été interpellées samedi par la DGSI.

Le ministre de l’intérieur a reçu lundi la direction collégiale du CFCM qui lui a fait part “de sa profonde préoccupation par rapport à la sécurité des lieux de culte et des musulmans de France et lui demandera de prendre toutes les mesures appropriées pour que de tels projets funestes ne se réalisent”, précise l’instance dans un communiqué.

Ahmet Ogras, président de l’organe créé en 2003 dans le but d’ériger un interlocuteur unique entre la communauté musulmane et l’Etat, “appelle tous les responsables politiques afin qu’ils dénoncent avec la plus grande fermeté les actions violentes dirigées contre les musulmans de France”.

Il invite en outre tous les musulmans de France et lieux de culte “à la plus grande vigilance”.

Les questions de sécurité et de protection des lieux de culte ont été abordées lors de l’entretien au ministère de l’Intérieur, a précisé ce dernier dans un communiqué.

Gérard Collomb a “réaffirmé la totale mobilisation” de ses services pour “prévenir tout trouble à l’ordre public et toute atteinte aux biens et aux personnes, a fortiori visant un culte en particulier, comme en témoignent les interpellations survenues hier.”

Le ministre a en outre évoqué avec ses interlocuteurs le lancement “d’assises territoriales de l’islam de France”, que les préfets devront organiser d’ici au 15 septembre.

Ces assises permettront d’aborder “les thèmes de la représentation institutionnelle de l’islam de France, de la gouvernance des lieux de culte, du financement du culte et de la formation des ministres du culte”, peut-on lire.

Julie Carriat et Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below