June 17, 2018 / 11:21 AM / in 6 months

Calmels limogée après ses critiques contre Wauquiez

PARIS (Reuters) - La vice-présidente déléguée de LR, Virginie Calmels, qui reproche à Laurent Wauquiez de vouloir imposer sa seule ligne à la tête de la formation et de ne pas être assez rassembleur, a été limogée dimanche soir, selon un communiqué du parti.

La vice-présidente de LR, Virginie Calmels, reproche à Laurent Wauquiez de vouloir imposer sa seule ligne à la tête de la formation et ne souhaite plus être tête de liste aux prochaines européennes comme elle en avait évoqué la possibilité il y a quelques mois. /Photo prise le 18 avril 2018/REUTERS/Charles Platiau

“Après consultation de l’équipe dirigeante, Laurent Wauquiez, président des Républicains, nomme Jean Leonetti, maire d’Antibes et président du Conseil national, vice-président délégué des Républicains”, dit le communiqué publié sur Twitter.

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a salué le “courage” et les “convictions” de son adjointe à la mairie.

“Virginie Calmels a des convictions. Et du courage. Elle vient de le montrer”, écrit-il sur Twitter.

Dans une interview au Parisien Dimanche, la numéro deux du parti réitère ses critiques sur “l’absence de débat” sur le contenu d’un tract LR empruntant aux slogans du Front national, ce qui lui a valu des attaques de la part de la garde rapprochée du président Laurent Wauquiez.

Priée de dire quelle leçon elle tirait de cette épisode, celle qui se revendique d’une droite libérale répond : “Que Laurent Wauquiez veut d’abord défendre ses propres idées, même si elles ne sont pas adoptées par tous”.

“J’ai cru avec sincérité à sa volonté de rassemblement et j’ai soutenu ses propositions car je suis pour un régalien fort (...) et depuis son élection, il démontre au fur et à mesure qu’il semble être uniquement pour défendre sa propre ligne”, poursuit Virginie Calmels, qui a réclamé au début du mois une clarification de la ligne européenne de LR.

Dans ce contexte, elle déclare qu’elle n’est “absolument pas candidate” aux européennes de 2019 “ni comme tête de liste, ni pour figurer sur la liste” LR.

“La cohérence entre la ligne, la tête de liste, et les colistiers est une nécessité si l’on veut être audible. Il faudrait aussi une ligne européenne non ambiguë, proeuropéenne sans être fédéraliste (...) je n’ai pas l’impression que cela en prenne le chemin.”

A la question de savoir qui devra diriger la liste LR, elle répond : “Pour moi, c’est Laurent Wauquiez qui, en tant que chef de parti, devrait être tête de liste. Avec une ligne qui soit celle du rassemblement de notre famille. Sinon, c’est voué à l’échec”.

La porte-parole de LR, Laurence Saillet, a réagi dimanche soir au limogeage de Virginie Calmels.

“Le débat, ce n’est pas des invectives permanentes par voie de presse”, a-t-elle dit au micro de BFMTV.

“Nous ne sommes pas en crise, nous avons échappé à une mini-crise qui a été occasionnée par ces prises de positions totalement isolées de Virginie Calmels. Aujourd’hui, par la décision qui a été prise, nous en sortons”.

Yann Le Guernigou et Arthur Connan

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below