June 17, 2018 / 10:11 AM / 5 months ago

Violences en marge d'une manifestation dans la Meuse

PARIS (Reuters) - Six personnes ont été interpellées samedi en marge d’une manifestation contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires sur le site de Bure (Meuse) perturbée par des violences qui ont fait sept blessés parmi les forces de l’ordre.

Six personnes ont été interpellées samedi en marge d'une manifestation contre le projet d'enfouissement de déchets nucléaires sur le site de Bure (Meuse) perturbée par des violences qui ont fait sept blessés parmi les forces de l'ordre. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Un millier de personnes se sont rassemblées dans l’après-midi à Bar-Le-Duc (Meuse) pour protester contre le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure, selon la préfecture de la Meuse. Parmi elles, se trouvaient 150 individus cagoulés et vêtus de noir.

“A plusieurs reprises, des groupes de militants radicaux ont tenté de s’en prendre aux forces de l’ordre en leur jetant des projectiles et de dégrader des commerces, en particulier des banques, en jetant des pierres”, explique la préfecture dans un communiqué.

Elle précise que ces “black blocs” s’en étaient pris dès la mise en marche du cortège à des habitations, en cassant des vitres et des volets puis en effectuant des tags sur les murs et le long des quais.

“En réponse à ces agressions, les forces de l’ordre ont riposté en faisant usage de bâtons de défense et de containers lacrymogènes (...)”, ajoute la préfecture

Au cours de cette intervention, sept policiers ont été blessés dont deux ont été transportés à l’hôpital.

Deux des six personnes interpellées ont été arrêtées pour faits de violence sur des forces de l’ordre et deux autres pour port d’arme.

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a condamné dans un communiqué les dégradations commises.

Il a dit saluer “l’action déterminée des forces de l’ordre qui a permis de faire cesser très rapidement les exactions, de rétablir sans délai l’ordre public” et adresse ses “souhaits de prompt rétablissement” aux policiers blessés.

“Tout sera mis en oeuvre pour identifier l’ensemble des auteurs de ces violences qui dévoient la liberté de manifestation”, poursuit-il.

Pour les prochaines manifestations, il invite les organisateurs à “dénoncer et condamner” les comportements violents.

Caroline Pailliez, édité par Pierre Serisier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below