June 14, 2018 / 1:38 PM / 3 months ago

Un attentat déjoué, deux suspects arrêtés samedi

PARIS (Reuters) - Deux hommes de 21 et 22 ans, soupçonnés de préparer un attentat, ont été arrêtés samedi en Seine-et-Marne, mis en examen mardi pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et placés en détention provisoire, ont annoncé jeudi les autorités.

Une enquête préliminaire avait été ouverte le 6 juin par le parquet de Paris et les deux hommes ont été interpellés le 9 par des agents de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a-t-on précisé de source judiciaire.

“Courant 2018, la DGSI avait détecté sur les réseaux sociaux l’activité d’un compte évoluant dans la sphère radicale islamiste”, a pour sa part expliqué le ministère de l’Intérieur.

La surveillance de ces deux hommes a permis de repérer “un possible passage à l’acte, permettant ainsi leur arrestation”, a-t-il ajouté dans un communiqué.

Selon le ministère de l’Intérieur, des armes blanches, du matériel pouvant entrer dans la fabrication d’un engin explosif et de “nombreux supports de propagande islamiste” ont été découverts lors des perquisitions.

Selon une source proche de l’enquête, les contours des projets des deux hommes arrêtés, l’un d’origine ossète et de nationalité russe, l’autre de nationalité française mais dont le nom pourrait être de même origine, sont encore “mal définis”.

Ils pourraient notamment avoir eu pour objectif de s’en prendre à des homosexuels, précise une autre source proche de l’enquête, selon laquelle ils étaient inconnus des services de renseignement avant qu’ils ne soient détectés par la DGSI.

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a précisé que c’était “la cinquième fois cette année qu’une telle action préventive” permettait “de déjouer un projet d’action violente”.

Le dernier des quatre projets d’attentats auparavant déjoués remonte à mai et n’avait pas été annoncé jusqu’ici.

Le 13 mai, un engin explosif artisanal avait été découvert chez un homme né en 1980 dans le Loiret, converti à l’islam et radicalisé, qui a reconnu avoir voulu attaquer un établissement de nuit libertin, précise-t-on de source proche de l’enquête.

Cet homme a été mis en examen et écroué le 17 mai pour association de malfaiteurs terroriste, préparation à la commission d’un acte de terrorisme, escroquerie et obtention frauduleuse de documents administratifs en relation avec une entreprise terroriste, dit-on par ailleurs de source judiciaire.

Le 18 mai, Gérard Collomb avait annoncé que deux frères d’origine égyptienne avaient été repérés sur les réseaux sociaux et arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à commettre un attentat à l’explosif ou à la ricine, un poison très violent.

Emmanuel Jarry, avec Service France, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below