June 13, 2018 / 4:56 AM / 4 months ago

La FNSEA reconnaît des avancées mais blocages maintenus

PARIS (Reuters) - La présidente de la FNSEA a reconnu mercredi matin que les discussions avec le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, avait produit des avancées mais jugé prématuré de se prononcer sur la suite du mouvement des agriculteurs qui bloquent dépôts de carburant et raffineries depuis dimanche soir.

La présidente de la FNSEA Christiane Lambert a reconnu mercredi matin que les discussions avec le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, avait produit des avancées mais jugé prématuré de se prononcer sur la suite du mouvement des agriculteurs qui bloquent dépôts de carburant et raffineries depuis dimanche soir. /Photo prise le 11 juin 2018/REUTERS/Stéphane Mahé

Interrogée par France 2, Christiane Lambert a déclaré que le syndicat agricole attendait le relevé de conclusions de ces entretiens qui se sont achevés dans la nuit pour se déterminer.

“Nous allons regarder si les points que nous avons évoqués y sont ou pas”, a déclaré la dirigeante syndicale, qui a précisé qu’un bureau national de la FNSEA se tenait en début de matinée. Il sera suivi d’une conférence de presse.

Le mouvement a été déclenché par l’autorisation donnée au groupe pétrolier Total d’importer de l’huile de palme pour faire tourner sa raffinerie de biocarburants de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône.

Mais de façon plus générale, “ce qui se passe aujourd’hui c’est l’exaspération des agriculteurs qui voient venir des produits venant d’ailleurs, qui ne respectent pas du tout les mêmes règles de production”, a souligné Christiane Lambert.

Les blocages se sont étendus mardi à 16 sites et ont commencé, selon la présidente de la FNSEA, à poser des problèmes d’approvisionnement dans certaines régions.

“Nous avons un certain nombre de points sur lesquels il y a des avancées, d’autres non”, a-t-elle poursuivi.

“Le ministre a reconnu qu’il y avait des distorsions de concurrence intra-européenne et avec les pays tiers”, a-t-elle expliqué. “Nous voulons qu’il écrive noir sur blanc que la France portera à Bruxelles une voix plus forte pour dire ‘attention aux importations abusives qui mettent en difficulté l’agriculture européenne’.”

La FNSEA avait appelé auparavant au maintien des blocages, à l’issue des négociations avec le ministre de l’Agriculture.

“Nous avons beaucoup travaillé mais le compte n’y est pas”, avait dit dans la nuit Christiane Lambert.

Arthur Connan et Emmanuel Jarry, avec Sybille de La Hamaide

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below