April 29, 2018 / 1:48 PM / 4 months ago

Trump veut une Corée du Nord dénucléarisée pour rencontrer Kim

SEOUL (Reuters) - Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a prévu d’inviter des experts et des journalistes américains et sud-coréens pour la fermeture de son site d’essais nucléaires en mai, a annoncé dimanche la Corée du Sud, tandis que Donald Trump insistait sur une dénucléarisation totale de la Corée du Nord en prévision de sa rencontre avec Kim.

Kim Jong-un a prévu d'inviter des experts et des journalistes américains et sud-coréens pour la fermeture de son site d'essais nucléaires en mai, tandis que Donald Trump insistait sur une dénucléarisation totale de la Corée du Nord en prévision de sa rencontre avec Kim. /Collage de photos d'archives diffusé le 26 avril 2018/REUTERS/KCNA/Kevin Lamarque

Vendredi, Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in ont promis une “dénucléarisation complète” de la péninsule coréenne lors du premier sommet intercoréen en plus d’une décennie, mais cette déclaration n’a pas été accompagnée de mesures concrètes pour atteindre cet objectif.

Les médias d’Etat nord-coréens avaient déclaré avant le sommet que Pyongyang suspendrait immédiatement les essais nucléaires et de missiles et renoncerait à son site d’essais nucléaires pour privilégier la croissance économique et la paix.

Lors du sommet intercoréen, Kim Jong-un a dit à Moon Jae-in qu’il inviterait bientôt les experts et les journalistes pour “ouvrir à la communauté internationale” le démantèlement des installations, a indiqué la Maison bleue (la présidence sud-coréenne).

“Les Etats-Unis, bien que fondamentalement hostiles à la Corée du Nord, apprendront, une fois que nos discussions auront commencé, que je ne suis pas du genre à utiliser des armes nucléaires contre le Sud ou les Etats-Unis au-dessus du Pacifique”, a déclaré Kim Jong-un selon le secrétaire chargé de la presse du président Moon, Yoon Young-chan.

“Il n’y a aucune raison pour que nous possédions des armes nucléaires alors que nous avons des difficultés, si la confiance mutuelle avec les Etats-Unis se construit désormais à travers de fréquentes réunions, et que sont promises la fin de la guerre et la non-agression”, a-t-il ajouté.

Pour prouver sa bonne volonté, Kim Jong-un a promis de supprimer le fuseau horaire spécifique à la Corée du Nord créé par Pyongyang en 2015. La Corée du Nord avancera ses horloges de 30 minutes pour être en phase avec son voisin du Sud.

Le dirigeant communiste a également réaffirmé qu’il n’utiliserait pas la force militaire contre le Sud et a souligné la nécessité d’un mécanisme institutionnel pour prévenir les tensions, toujours selon Yoon Young-chan.

Samedi soir, le président américain Donald Trump a déclaré à son homologue sud-coréen lors d’un entretien téléphonique qu’il était satisfait d’avoir vu les dirigeants des deux Corées réaffirmer l’objectif d’une dénucléarisation complète lors de leur sommet, ont annoncé dimanche des responsables sud-coréens.

“RÉUNION TRÈS IMPORTANTE”

C’était une “longue et très bonne discussion”, a dit Donald Trump sur Twitter à propos de son entretien de 75 minutes avec Moon Jae-in.

Les deux présidents ont évoqué le futur sommet entre Trump et Kim et ont évoqué deux à trois lieux possibles, dont l’un suggéré par Moon, a indiqué la Maison bleue.

Le sommet en question n’aura en principe lieu ni en Corée du Nord, ni aux Etats-Unis, ni dans la zone démilitarisée qui divise les deux Corées, a déclaré un responsable de la Maison bleue aux journalistes. Il a refusé d’en dire plus.

Un haut responsable américain a déclaré que Singapour était considéré comme un lieu possible pour le sommet Trump-Kim.

“Trump a déclaré que c’était une bonne nouvelle non seulement pour les deux Corées mais pour le monde entier d’affirmer l’objectif de réaliser une péninsule coréenne sans nucléaire par une dénucléarisation complète”, a déclaré le porte-parole de la Maison bleu, Kim Eui-kyeom.

Donald Trump a précisé samedi lors d’un déplacement dans l’Etat du Michigan que le sommet avec Kim Jong-un aurait lieu dans trois ou quatre semaines.

“Ce sera une réunion très importante, la dénucléarisation de la péninsule coréenne”, a-t-il déclaré.

Selon la Maison blanche, Trump et Moon, lors de leur conversation téléphonique, “ont souligné qu’un avenir pacifique et prospère pour la Corée du Nord dépendait de sa dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible”.

La plupart des engagements spécifiques énoncés dans la déclaration officielle signée par Kim et Moon portent sur les relations intercoréennes et ne disent pas clairement si Pyongyang est prêt à abandonner son arsenal d’armes nucléaires et de missiles balistiques.

Donald Trump et Shinzo Abe se sont entretenus samedi pendant 30 minutes, a annoncé dimanche le bureau du Premier ministre japonais. Ils considèrent le sommet intercoréen comme un “pas historique” vers la paix et la stabilité en Asie du Nord-Est.

“Il est important de voir si la Corée du Nord va prendre des mesures spécifiques” pour la dénucléarisation, a dit Shinzo Abe dimanche aux journalistes, selon un communiqué de presse.

Moon Jae-in a également appelé Vladimir Poutine. Le président russe a déclaré que la Russie était prête à faciliter la coopération entre la Corée du Nord et la Corée du Sud.

Christine Kim, Haejin Choi et Soyoung Kim à Séoul, Thomas Wilson à Tokyo et Amanda Becker à Washington; Danielle Rouquié avec Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below