April 24, 2018 / 5:41 AM / 2 months ago

Dix morts dans une attaque à la voiture-bélier à Toronto

TORONTO (Reuters) - Dix personnes ont été tuées et quinze autres blessées lundi en début d’après-midi à Toronto par une camionnette dont le conducteur aurait délibérément fauché des passants, a annoncé la police.

Une camionnette saisie par la police suite à une attaque à la voiture-bélier, à Toronto. Dix personnes ont été tuées et quinze autres blessées lundi en début d'après-midi à Toronto par une camionnette dont le conducteur aurait délibérément fauché des passants. /Photo prise le 23 avril 2018/REUTERS/Saul Porto

Ce dernier bilan a été fourni par le chef de la police de Toronto, Mark Saunders, lors d’une conférence de presse tenue dans la soirée.

Le conducteur du véhicule a été identifié comme étant Alek Minassian, un étudiant de 25 ans qui n’était pas connu des services de police.

Ses motivations ne sont pas encore connues, a précisé Saunders.

Minassian a été placé en garde à vue, avait annoncé plus tôt dans la journée le chef adjoint de la police de la ville, Peter Yuen, sans préciser l’identité ni l’âge du suspect.

Le véhicule est une fourgonnette de location blanche de marque Ryder.

Le drame s’est produit juste avant 13h30 (17h00 GMT), alors que de nombreuses personnes prenaient leur pause-déjeuner. Un témoin a raconté à la chaîne de télévision CNN que le conducteur semblait avoir agi délibérément sur les quelque 1.600 mètres parcourus par son véhicule.

“SANS PRÉCÉDENT”

Un journaliste de Reuters a dit avoir vu au moins deux corps recouverts de bâches sur le lieu de l’incident.

L’incident s’est produit à l’angle de la rue Yonge et de l’avenue Finch dans le nord de la ville, selon une porte-parole de la police.

Un homme qui a dit s’appeler Ali, a déclaré à CNN qu’il avait vu la camionnette et que le chauffeur semblait viser des gens.

“Cette personne faisait cela intentionnellement, il tuait tout le monde”, a dit l’homme. “Il a continué, continué, les gens étaient touchés, l’un après l’autre.”

Il a dit qu’un certain nombre de victimes étaient des personnes âgées et qu’à un moment donné, il avait vu une poussette voler dans l’air.

Il n’y avait pas de changement notable dans les conditions de sécurité autour de l’hôtel Intercontinental où les ministres des Affaires étrangères du G7 (Canada, États-Unis, Grande-Bretagne, la France, Allemagne, Italie et Japon) étaient réunis lundi.

Cet incident est l’un des plus violents de l’histoire récente du Canada.

Un ancien étudiant canadien a plaidé coupable le mois dernier d’avoir tué six hommes qui priaient dans une mosquée de la ville de Québec en janvier 2017.

En septembre dernier, un réfugié somalien a été inculpé pour tentative de meurtre après avoir renversé quatre piétons avec son véhicule et poignardé un policier à Edmonton, en Alberta.

“C’est sans précédent. Nous n’avons jamais rien vu de tel à Toronto”, a déclaré John Flengas, surintendant intérimaire des services de secours.

Anna Mehler Paperny et Allison Martell, avec Jim Finkle, Nichola Saminather, Carlo Allegri et Julie Gordon, Danielle Rouquié et Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below