April 23, 2018 / 6:55 AM / 7 months ago

Le premier frondeur LaRem, Jean-Michel Clément, se met en congé

PARIS (Reuters) - Le député Jean-Michel Clément annonce sa “mise en congé” du groupe La République en marche auquel il appartenait jusqu’à présent après avoir voté contre le projet de loi asile et immigration adopté dimanche en première lecture à l’Assemblée nationale.

Il est le seul membre de la petite minorité du pôle social de LaRem à mettre à exécution ses menaces d’opposition face aux mises en garde de son chef de file Richard Ferrand, dont l’entourage avait laissé entendre que des abstentions seraient tolérées mais qu’un vote contre aurait des conséquences.

“Afin d’éviter que mon vote nourrisse quelques interprétations ambiguës ou farfelues, d’où qu’elles viennent, j’ai décidé de me mettre en congé du groupe parlementaire La République en marche à compter de ce jour”, annonce-t-il dans un communiqué.

“Je ne suis pas sûr que nous envoyions aux citoyens du monde le message universaliste qui a toujours été le nôtre”, justifie-t-il.

Quatorze députés de la majorité se sont abstenus après avoir fait entendre leurs réticences face à un texte jugé trop répressif à l’égard des étrangers, notamment Matthieu Orphelin, proche de Nicolas Hulot, la députée Sonia Krimi qui avait la première exprimé son mécontentement au ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, et Martine Wonner, ex-directrice du pôle médical du Samu social.

Julie Carriat, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below