April 12, 2018 / 1:09 PM / in 7 months

Macron défend son action pour redresser "la maison" France

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a défendu jeudi sur TF1 son action pour redresser “la maison” France et promis de continuer à réformer au même rythme, sur fond d’important mouvement de grèves des cheminots et de multiplication des foyers de mécontentements.

Emmanuel Macron a défendu jeudi sur TF1 son action pour redresser "la maison" France et promis de continuer à réformer au même rythme, sur fond d'important mouvement de grèves des cheminots et de multiplication des foyers de mécontentements. /Photo prise le 12 avril 2018/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Face au journaliste Jean-Pierre Pernaut, dans une école de Berd’huis, dans l’Orne, le chef de l’Etat a dit qu’il entendait “bien sûr” les critiques mais jugé nécessaire de mener les réformes qui n’ont selon lui pas été faites “depuis 30 ans”.

“Il y a des inquiétudes, elles sont légitimes et moi je les entends”, a-t-il déclaré. Mais “le fait qu’il y ait des gens parfois pas contents ne m’arrête pas”, a-t-il ajouté, près d’un an après sa victoire face à Marine Le Pen.

Depuis mai 2017, “beaucoup de chemin a été parcouru, beaucoup de choses ont été faites, mais nous devons faire encore immensément”, a-t-il poursuivi, ajoutant qu’il faudrait “bien sûr” continuer au même rythme.

Invité à répondre aux critiques sur sa politique, parfois qualifiée d’”injuste” ou favorable aux “riches”, le chef de l’Etat a répondu qu’il n’y avait “pas de politique de justice possible si on ne produit pas d’abord”.

Il a défendu l’expression “premier de cordée” qu’il avait utilisée il y a quelques mois, en répliquant : “c’est pas vrai qu’on est juste quand on empêche les gens de réussir.”

Dans un journal télévisé qui fait la part belle aux sujets de proximité, il a tenté de faire preuve de pédagogie pour expliquer une politique de réformes tous azimuts.

“On est une maison, la France c’est une maison”, dont les fondations doivent être solides, a-t-il expliqué.

L’ordre public d’abord, afin “que les règles soient respectées” comme le veulent “les gens qui payent leurs impôts”, a-t-il dit, fustigeant “les professionnels du désordre” qui bloquent des universités. L’école ensuite, que le gouvernement veut selon lui renforcer.

Son action vise à unir, “libérer” - notamment le travail - et protéger, a-t-il dit. “Je veux changer beaucoup de choses et pour moi il n’y a pas de répit.”

UN GESTE SUR L’INTÉRESSEMENT

Interrogé sur la colère des retraités touchés par la hausse de la CSG, il leur a dit sa gratitude, car elle a permis de revaloriser le travail en baissant les cotisations salariales.

“J’ai jamais pris un retraité pour un portefeuille”, a-t-il dit. “Je leur dis merci.”

Alors que les cheminots mènent le mouvement social le plus percutant du quinquennat et que la grogne s’exprime dans des hôpitaux, des universités ou parmi les fonctionnaires, Emmanuel Macron a promis qu’il irait “au bout” de la réforme de la SNCF.

Il a précisé ses intentions, en expliquant que la dette de l’entreprise “sera pour partie et progressivement reprise à mesure que ces réformes se feront” à la SNCF.

Pour répondre à la détresse sociale dans certains hôpitaux, “je ferai à l’été des annonces”, a confirmé le chef de l’Etat. “On va mettre plus de moyens à l’hôpital”, tout en réorganisant le système de soins pour le rendre plus efficace.

Et pour les établissements pour personnes âgées, “nous serons au rendez-vous”, a-t-il dit.

Autre annonce économique, Emmanuel Macron a dit que le forfait social sur l’intéressement pour les entreprises de moins de 250 salariés serait supprimé à compter du 1er janvier 2019.

Jusqu’ici avare d’interviews, le chef de l’Etat renouvellera l’exercice dimanche soir sur RMC-BFMTV et Mediapart, cette expression en deux temps devant permettre de toucher des publics différents, selon le porte-parole du gouvernement.

Jean-Baptiste Vey, avec Service France, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below