March 28, 2018 / 3:18 PM / 8 months ago

Julia Kristeva aurait été agent bulgare sous l'ère communiste

La psychanalyste, linguiste et femme de lettres française Julia Kristeva (photo), qui est d'origine bulgare, a collaboré avec les services secrets bulgares sous l'ère communiste, a révélé une commission d'Etat. /Photo d'archives/REUTERS/Giampiero Sposito

SOFIA (Reuters) - La psychanalyste, linguiste et femme de lettres française Julia Kristeva, qui est d’origine bulgare, a collaboré avec les services secrets bulgares sous l’ère communiste, a révélé une commission d’Etat.

Arrivée en France en 1965, elle a entamé sa collaboration avec les services de renseignement de son pays natal en 1971, sous le nom de code “Sabrina”.

Les documents rendus publics à Sofia ne disent pas combien de temps a duré cette collaboration ni si elle a entraîné une quelconque rémunération.

Julia Kristeva, qui est notamment professeur émérite à l’université Paris Diderot, n’était pas joignable dans l’immédiat pour réagir à cette information.

Aujourd’hui âgée de 76 ans, Julia Kristeva a beaucoup oeuvré à promouvoir la cause de la liberté des femmes dans le monde. Elle est mariée à l’écrivain Philippe Sollers.

Au plus fort du pouvoir communiste en Bulgarie et jusqu’en 1989, les services secrets bulgares entretenaient un réseau de 100.000 agents et informateurs, en étroite collaboration avec le KGB soviétique.

Angel Krasimirov; Gilles Trequesser pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below