March 27, 2018 / 2:34 PM / 6 months ago

Tilly-Sabco, nouvelle victime de la crise de la volaille en Bretagne

RENNES (Reuters) - Ancien poids lourd de l’abattage et de la transformation de volailles en Bretagne, avec le groupe Doux, l’entreprise Tilly-Sabco International a été placée mardi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Brest, a t-on appris de source syndicale.

Ancien poids lourd de l'abattage et de la transformation de volailles en Bretagne, avec le groupe Doux, l'entreprise Tilly-Sabco International a été placée mardi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Brest, a t-on appris de source syndicale. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Déjà placée en cessation de paiement en 2014 puis en 2016, la société, basée à Guerlesquin (Finistère), avait alors été reprise par la société néerlandaise Wegdam Food Link qui avait seulement conservé la production de saucisses de poulet, avec 64 salariés sur un effectif de 200 personnes.

Face à ses difficultés pour écouler ses stocks, dans un contexte de forte concurrence avec le Brésil et différents pays d’Europe de l’Est, l’entreprise fonctionnait au ralenti en ayant recours au chômage partiel depuis plusieurs semaines.

Le placement en redressement judiciaire de Tilly-Sabco, qui comptait encore quelque 700 salariés au début des années 2000 et une activité d’abattage jusqu’en 2016, s’ajoute aux difficultés du groupe Doux (1.200 employés), qui devrait demander sa mise en liquidation judiciaire le 3 avril auprès du tribunal de Commerce de Rennes et pourrait être repris par le géant volailler ukrainien MHP.

Le Conseil régional de Bretagne a adopté lundi une proposition visant à soutenir le groupe Doux en entrant dans son capital à hauteur de 15 millions d’euros au maximum.

“Trois dépôts de bilan en quatre ans, cela devient humainement insupportable pour les salariés et, avec les difficultés du groupe Doux, nous avons de grandes craintes pour l’ensemble de la filière sur le sol breton”, a déclaré à Reuters un employé de Tilly-Sabco, qui a souhaité garder l’anonymat.

Ces revers à répétition pourrait avoir des conséquences très néfastes sur l’élevage et l’ensemble de la filière avicole en Bretagne, ont souligné les syndicats.

Une période d’observation de deux mois a été prononcée par le tribunal de Brest pour permettre à un éventuel repreneur de Tilly-Sabco de se manifester, avant une prochaine audience le 22 mai.

Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below