March 26, 2018 / 2:01 PM / 9 months ago

Affaire Skripal: La France va expulser quatre diplomates russes

PARIS (Reuters) - La France a annoncé lundi l’expulsion prochaine de quatre diplomates russes dans le cadre d’une riposte coordonnée de l’Union européenne à la tentative d’assassinat, imputée à la Russie, d’un agent double russe au Royaume-Uni.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. La France a annoncé lundi l'expulsion de quatre diplomates russes "dans un délai d'une semaine", une mesure de rétorsion consécutive à la tentative d'assassinat, imputée à la Russie, d'un agent double russe au Royaume-Uni. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier

Le ministre des Affaires étrangères a précisé dans un communiqué que Paris avait notifié lundi aux autorités russes sa décision, effective “dans un délai d’une semaine”.

Treize autres pays européens ont pour l’instant pris des mesures de rétorsion similaires en signe de solidarité avec le Royaume-Uni.

Jean-Yves Le Drian souligne que le Conseil européen de la semaine dernière “est convenu qu’il n’existait pas d’autre explication plausible que celle de la responsabilité de la Fédération de Russie”.

Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été victimes le 4 mars dernier à Salisbury, dans le sud de l’Angleterre, d’une attaque au gaz innervant, la première connue sur le territoire européen depuis la Seconde guerre mondiale.

Londres a déjà expulsé 23 diplomates russes présentés comme des “agents du renseignement sous couverture” et suspendu les relations bilatérales avec la Russie. Moscou a répliqué en expulsant le même nombre de diplomates et en ordonnant la fermeture du British Council.

Le Kremlin a annoncé lundi qu’il appliquerait de nouvelles sanctions.

“AUCUN SIGNAL DE FAIBLESSE”

Les quatre diplomates visés - sur les 90 en poste en France - sont soupçonnés de se livrer à des activités au profit des services de renseignement russes, précise-t-on de source diplomatique française.

Il s’agit de l’attaché de Défense de l’ambassade de Russie à Paris, du chef de la mission économique, du consul général de Strasbourg et d’un membre du consulat de Marseille, indique-t-on de même source.

“C’est une décision difficile parce que nous sommes engagés dans un dialogue avec la Russie (...) pour résoudre des crises graves”, poursuit-on, en évoquant notamment le conflit syrien. “Mais nous en assumons les conséquences”. Paris s’attend à des expulsions du même ordre de la part de Moscou.

Les relations avec la Russie ne sont pas pour autant rompues, un dialogue “exigeant et robuste” doit se poursuivre, fait-on valoir. “Il ne faut envoyer aucun signal de faiblesse”.

Emmanuel Macron se rend en Russie en mai, à l’invitation de Vladimir Poutine, pour participer au forum économique de Saint-Pétersbourg.

C’est la première fois que la France expulse des diplomates russes depuis 1983 et l’affaire “Farewell”, du nom de code donné par les services français au lieutenant-colonel du KGB, Vladimir Vetrov, “taupe” au bénéfice de la DST, le contre-espionnage français.

Les informations qu’il fournit entre 1980 et 1982 permirent à la France d’expulser 47 Russes, principalement des diplomates, accusés d’être des agents du KGB.

John Irish, avec Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below