March 23, 2018 / 8:45 PM / 8 months ago

L'attaquant de l'Aude était fiché "S", sa compagne en garde à vue précise Molins

Les services de renseignement français, qui avaient surveillé l'attaquant de Carcassonne et Trèbes, fiché "S", en 2016 et 2017, n'avaient pas décelé de signes précurseurs d'un passage à l'acte, a déclaré vendredi le procureur de la République de Paris. /Photo prise le 23 mars 2018/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Les services de renseignement français, qui avaient surveillé l’attaquant de Carcassonne et Trèbes, fiché “S”, en 2016 et 2017, n’avaient pas décelé de signes précurseurs d’un passage à l’acte, a déclaré vendredi le procureur de la République de Paris.

La compagne du tueur, qui s’est présenté comme “un soldat de l’Etat islamique” et a abattu trois personnes et en a blessé 16 autres, a été placée en garde à vue en début de soirée, a précisé Françosi Molins lors d’une conférence de presse à Carcassonne.

L’homme, âgé de 25 ans et incarcéré pour des faits de droit commun en 2016, était fiché “S” pour ses liens avec la mouvance salafiste, a-t-il ajouté.

Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below