March 21, 2018 / 2:41 PM / a month ago

Tour de chauffe pour les avocats contre la réforme de la justice

par Arthur Connan

Des avocats de la France entière se sont mobilisés mercredi dans le cadre d'une journée "justice morte" pour protester contre la projet de réforme de la justice présenté par le gouvernement début mars, en préambule de la mobilisation du 30 mars. /Photo d'archives/REUTERS

PARIS (Reuters) - Des avocats de la France entière se sont mobilisés mercredi dans le cadre d’une journée “justice morte” pour protester contre la projet de réforme de la justice présenté par le gouvernement début mars, en préambule de la mobilisation du 30 mars.

Le Premier ministre Edouard Philippe a présenté le 9 mars les grands axes d’une refonte de la justice qui prévoit notamment de nouveaux tribunaux pour juger les crimes passibles de 10 à 20 ans de prison plus rapidement que les cours d’assises.

Le Conseil national des barreaux (CNB) a appelé les avocats à cesser toute activité mercredi, jour du dépôt du texte au Conseil d’Etat, pour dénoncer le manque de concertation.

“Nous ne voulons pas d’une concertation en trompe-l’oeil”, a dit à Reuters la présidente du CNB, Christiane Féral-Schuhl. “Nous voulons être des interlocuteurs.”

Selon le CNB, plus de 80% des effectifs des barreaux étaient mobilisés ce mercredi.

Le texte sera déposé la semaine du 18 avril, a-t-on appris auprès du ministère de la Justice, où l’on s’étonne de certains propos tenus par les avocats.

“On est toujours en concertation, donc on est un peu étonné de la virulence de certains propos. Des modifications ont déjà été apportées.”, dit-on dans l’entourage de la garde des Sceaux, Nicole Belloubet.

Selon le bâtonnier de Bordeaux, où les 1.600 avocats participent au mouvement, le gouvernement avait pour idée de rendre la justice avec moins de personnels et moins de moyens.

“Il y a une véritable démission du service public judiciaire”, a dit à Reuters Me Jérôme Dirou.  

Des avocats du barreau de Paris, aux côtés de la présidente du CNB et de plusieurs syndicats du barreau, se sont rassemblés “en robe” devant le Palais de justice.

“Nous appelons à la grève des audiences et des désignations, sauf situation d’urgence”, a dit la bâtonnière du barreau de Paris, Marie-Aimée Peyron, qui a appelé les avocats à se joindre à la mobilisation du 30 mars. “Ce projet de texte reçoit l’unanimité du monde judiciaire contre lui.”

Plusieurs syndicats de magistrats ont appelé à une mobilisation dans les tribunaux le 30 mars pour protester contre le projet de réforme, qui constitue selon eux, une “déshumanisation” de la justice.

Cette mobilisation entraînera un renvoi de l’ensemble des audiences, la réunion d’assemblées générales extraordinaires et des manifestations, dit le communiqué signé par l’Union syndicale des magistrats (USM), le syndicat de la magistrature, l’Unsa-Services judiciaires, la CFDT-Justice et le Syndicat des avocats de France.

Emmanuel Jarry, avec Claude Canellas à Bordeaux, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below