March 21, 2018 / 8:05 AM / 6 months ago

Fortes perturbations dans le trafic SNCF jeudi

PARIS (Reuters) - Le trafic ferroviaire sera fortement perturbé jeudi, journée de mobilisation sociale contre les réformes gouvernementales, avec seulement 40% de TGV, 25% de trains Intercités et 50% de TER, a annoncé mercredi Guillaume Pepy sur RTL.

Le trafic ferroviaire sera fortement perturbé jeudi, journée de mobilisation sociale contre les réformes gouvernementales, avec seulement 40% de TGV, 25% de trains Intercités et 50% de TER, a annoncé mercredi Guillaume Pepy sur RTL. /Photo prise le 20 mars 2018/REUTERS/Stéphane Mahé

“On va tout faire pour accompagner nos voyageurs, on va fermer les sièges de l’entreprise en région et au plan national pour que le maximum possible de personnels soit aux côtés des voyageurs”, a déclaré le PDG de la SNCF.

Le mouvement de grève doit débuter mercredi soir à 19h00 (18h00 GMT) pour s’achever vendredi à 08h00 (07h00 GMT).

Dans le détail, a précisé Guillaume Pepy, “il faut s’attendre à 25% des trains Intercités qui circuleront, 30% des trains en Ile-de-France, 40% pour les TGV et enfin 50% pour les TER”.

La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a confirmé des “perturbations importantes” jeudi.

“Demain c’est une journée d’action qui concerne tout le secteur public, sur des thèmes très différents : pour les uns c’est la rémunération, pour d’autres c’est les effectifs...”, a-t-elle relevé sur RMC.

Quatre syndicats de la RATP - CGT, Unsa, Sud et Force ouvrière - ont appelé à manifester jeudi aux côtés des cheminots. Dans un communiqué, la régie a annoncé un trafic “quasi normal” sur l’ensemble des lignes de métro, bus et tram.

Concernant la partie RER opérée par la RATP, la régie prévoit le passage de trois trains sur quatre en moyenne sur les lignes A et B, et de deux trains sur trois en heures de pointe.

Par ailleurs, les fonctionnaires sont appelés à faire grève et à manifester jeudi en France pour défendre leur pouvoir d’achat, ainsi que les personnels de santé et des maisons de retraite médicalisées (Ehpad). Les retraités entendent également se mobiliser à nouveau.

Sophie Louet, avec Arthur Connan, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below