February 9, 2018 / 10:29 AM / in 4 months

Les Emirats, au coeur des attentions de l'exécutif français

PARIS (Reuters) - Les Emirats arabes unis, où se rend ce week-end le Premier ministre Edouard Philippe, sont considérés par la France comme un partenaire de “confiance” avec lequel elle souhaite renforcer sa coopération dans une région secouée par les rivalités politiques et religieuses.

A Dubai. Les Emirats arabes unis, où se rend ce week-end le Premier ministre Edouard Philippe, sont considérés par la France comme un partenaire de "confiance" avec lequel elle souhaite renforcer sa coopération dans une région secouée par les rivalités politiques et religieuses. /Photo prise le 21 decembre 2017/REUTERS/Ahmed Jadallah

Signe de l’importance accordée par l’exécutif à cet Etat du Golfe, partenaire historique de la France, Emmanuel Macron a réservé sa première visite dans la région à Abou Dhabi, où il s’est rendu début novembre.

Trois de ses ministres - Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), Florence Parly (Armées) et Françoise Nyssen (Culture) - ont également été dépêchés sur place en l’espace de huit mois.

“On est dans une relation très dense, excellente et au long cours, avec une densité de contacts très forte”, souligne-t-on à Matignon, à quelques jours de la visite d’Edouard Philippe qui sera centrée sur l’économie.

Le Premier ministre s’entretiendra notamment avec le prince Mohammed ben Zayed (“MBZ”) - qui avait été reçu à l’Elysée en juin - et rencontrera les dirigeants des deux grands fonds souverains Mubadala Investment Company et Adia.

“C’est une région où on a beaucoup d’enjeux diplomatiques, économiques, politiques, militaires et culturels”, ajoute-t-on.

Dernière illustration en date, l’inauguration du Louvre Abou Dhabi en grande pompe début novembre en présence d’Emmanuel Macron qui avait salué “le point d’équilibre entre les continents européen, africain et asiatique”.

“Vous êtes au cœur des tensions géopolitiques qui secouent le monde”, avait souligné le chef de l’Etat. “Vous êtes partie prenante à ces défis civilisationnels et religieux, éminemment complexes, mais aussi aux crises climatiques déterminantes qui nous traversent. Tous ces défis, vous les affrontez avec un esprit de responsabilité auquel je veux rendre hommage”.

En l’espace d’une dizaine d’années, les Emirats sont devenus un “partenaire essentiel” de la France dans la lutte contre le terrorisme. Paris y dispose depuis 2009 d’une base militaire qui fait figure de tête de pont du dispositif militaire français dans la région.

Quelque 700 militaires y sont actuellement déployés, notamment dans le cadre de l’opération française Chammal de lutte contre l’Etat islamique en Syrie et en Irak.

Au-delà du théâtre irako-syrien, Abou Dhabi, par sa proximité avec l’homme fort de l’est de la Libye, Khalifa Haftar, joue un rôle clef dans la résolution du dossier libyen, une des priorités en matière de politique étrangère d’Emmanuel Macron.

Les Emirats seront également présents à la conférence internationale sur la lutte contre le financement du terrorisme que la France souhaite organiser cette année.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below