February 7, 2018 / 3:22 PM / 6 months ago

Grand Paris: "Journée sans département" pour dissuader Macron

PARIS (Reuters) - Les départements d’Île-de-France, à l’exception de Paris, se sont mobilisés mercredi pour tenter de dissuader l’exécutif de supprimer les trois collectivités de la petite couronne dans le cadre de la future réforme institutionnelle du Grand Paris.

Les départements d'Île-de-France, à l'exception de Paris, se sont mobilisés mercredi pour tenter de dissuader l'exécutif de supprimer les trois collectivités de la petite couronne dans le cadre de la future réforme institutionnelle du Grand Paris. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Cinq d’entre eux - les Yvelines, le Val-d’Oise, le Val-de-Marne, les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis - ont organisé à cette fin une “journée sans département”, consistant à fermer totalement ou partiellement des services destinés au public comme les crèches et des cantines de collège.

“Les départements adressent ainsi un message d’alerte à la population”, peut-on lire sur le site internet du conseil départemental des Hauts-de-Seine.

Les élus franciliens ont parallèlement lancé un appel demandant une concertation sur la réforme de la Métropole du Grand Paris (MGP), qui doit selon eux être “fondée sur un projet ambitieux, solidaire et démocratique, respectant l’autonomie des collectivités territoriales”.

Le projet de refonte institutionnelle, dont on ne connaît pas encore les contours, vise à simplifier le “millefeuille territorial” et à accroître le rayonnement international de Paris et de sa banlieue.

Selon Le Monde, le préfet Michel Cadot, à qui l’exécutif a demandé de réfléchir à la question, a rendu un rapport dans lequel il suggère de supprimer les trois départements limitrophes de Paris - Les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine, dont l’essentiel des compétences serait transféré aux Etablissements publics territoriaux (EPT).

Emmanuel Macron ne s’est pas encore prononcé mais ce scénario correspond de facto à une proposition qu’il a formulée en décembre 2016, durant la campagne présidentielle.

L’actuel président s’était alors dit favorable à la disparition à terme des départements dans les zones les plus urbanisées.

Simon Carraud, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below