February 5, 2018 / 11:58 AM / 4 months ago

Hausse moyenne d'un euro du paquet de cigarettes au 1er mars

PARIS (Reuters) - Le prix du paquet de 20 cigarettes en France augmentera de près d’un euro en moyenne jeudi 1er mars, annoncent lundi le ministère de la Santé et les Douanes dans un communiqué commun.

Le prix du paquet de 20 cigarettes en France augmentera de près d'un euro en moyenne jeudi 1er mars, annoncent lundi le ministère de la Santé et les Douanes dans un communiqué commun. /Photo prise le 19 septembre 2017/REUTERS/Régis Duvignau

Cette hausse, annoncée fin septembre par la ministre de la Santé Agnès Buzyn constitue la deuxième étape - après un premier relèvement des prix en novembre - de l’augmentation de la fiscalité sur le tabac prévue par le gouvernement pour aboutir à un paquet à dix euros en novembre 2020 dans le cadre de sa politique de lutte contre le tabagisme.

A partir du 1er mars, le prix moyen du paquet de 20 cigarettes progressera de 94 centimes en moyenne pour s’élever à environ 7,90 euros, selon un arrêté publié dimanche au Journal Officiel, qui valide les prix proposés par les cigarettiers, répercutant la hausse de fiscalité décidée par le gouvernement en septembre.

Les autres produits du tabac sont également concernés par cette hausse des prix, avec notamment une augmentation de deux euros en moyenne pour les paquets de tabac à rouler, dont le prix moyen va passer à environ 10,50 euros.

La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018 a déjà fixé les prochains relèvements des prix du tabac et prévoit des augmentations d’environ 50 centimes en avril 2019, novembre 2019 et avril 2020.

La dernière hausse de la série, prévue pour novembre 2020, s’élèvera à 40 centimes en moyenne.

La lutte contre le tabagisme est “la première des priorités de santé publique”, avaient indiqué les ministères de la Santé et des Comptes publics dans le dossier de presse de présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) fin septembre.

Selon l’Institut national du cancer (INCa), le tabac est responsable de 73.000 décès dont 45.000 par cancer chaque année en France.

Parallèlement à cette initiative de santé publique, le gouvernement a engagé un plan de soutien aux 25.000 buralistes.

Le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a ainsi annoncé vendredi dans un communiqué la signature d’un accord avec la confédération des buralistes.

Couvrant la période 2018-2021, il prévoit notamment la mise en place d’un “fonds temporaire de transformation”. Doté de 20 millions d’euros par an et alimenté principalement par les industriels du tabac, il est destiné à aider la profession à évoluer vers une moindre dépendance à la vente de tabac.

Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below