January 27, 2018 / 5:28 PM / 5 months ago

Himalaya: Des Polonais atteignent une alpiniste française en difficulté

VARSOVIE (Reuters) - Une expédition polonaise a réussi à atteindre l’alpiniste française Elisabeth Revol, en difficulté sur les pentes du Nanga Parbat dans l’Himalaya, mais elle n’a pas réussi pour l’instant à rejoindre son compagnon de cordée polonais, qui est blessé.

Une expédition polonaise a réussi à atteindre l'alpiniste française Elisabeth Revol, en difficulté sur les pentes du Nanga Parbat dans l'Himalaya, mais elle n'a pas réussi pour l'instant à rejoindre son compagnon de cordée polonais, qui est blessé. /Photo d'archives/REUTERS/Faisal Mahmood

Des hélicoptères de l’armée pakistanaise avaient repéré quelques heures plus tôt, samedi, Elisabeth Revol. Elle et Tomasz Mackiewicz ont été stoppés dans leur ascension du sommet de 8.126 mètres alors qu’ils étaient à 7.400 mètres d’altitude, d’où ils ont envoyé un appel de secours jeudi via téléphone satellite.

La Française avait été repérée par les hélicoptères pakistanais à environ 6.700 mètres d’altitude, après avoir redescendu seule plus de 500 m de dénivelé en laissant son compagnon de cordée, qui souffre d’une ophtalmie des neiges et de gelures, à 7.280 m pour aller au devant des secours.

Quatre membres d’une expédition polonaise qui tente la première ascension hivernale du K2, le deuxième plus haut sommet de la planète, situé lui aussi au Pakistan, avaient été acheminés par hélicoptère sur les pentes du Nanga Parbat pour tenter d’atteindre les deux alpinistes en difficulté.

“Elisabeth Revol retrouvée!!!”, a déclaré l’expédition polonaise sur Facebook. “Adam et Denis viennent de l’atteindre. Ils préparent son évacuation et la redescendront vers le camp situé en dessous, où Jarek et Piotrek attendent avec du matériel médical”.

L’opération de sauvetage a été financée grâce à une collecte de fonds en ligne lancée sur le site GoFundMe. Les 60.000 euros nécessaires ont été réunis en quatre heures, a déclaré Masha Gordon, qui a coordonné cette campagne de financement participatif.

L’ascension du Nanga Parbat est réputée particulièrement dangereuse, ce qui lui vaut le surnom de “montagne tueuse”. En juin, un Espagnol et un Argentin sont morts sur ses pentes après avoir été emportés par une avalanche.

Henri-Pierre André, Tangi Salaün et Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below