January 26, 2018 / 4:01 PM / 5 months ago

Castaner veut rassembler pour les élections européennes

PARIS (Reuters) - Le délégué général de la République en marche (LaRem), Christophe Castaner, a engagé vendredi son parti sur le chemin des élections européennes de 2019, lançant un appel aux bonnes volontés de tous bords désireuses de relancer l’UE.

Le délégué général de la République en marche (LaRem), Christophe Castaner, a engagé vendredi son parti sur le chemin des élections européennes de 2019, lançant un appel aux bonnes volontés de tous bords désireuses de relancer l'UE. /Photo prise le 22 novembre 2017/REUTERS/Philippe Wojazer

Dans ses premiers voeux de chef du premier parti de France, celui qui est aussi ministre des Relations avec le Parlement a dit son intention de prendre langue avec tous les partis européens désireux de changer l’Europe avec comme référence le discours de la Sorbonne du président français, Emmanuel Macron.

Dans le même temps, les quelque 380.000 membres revendiqués de la République en marche sont invités à se lancer dans une “Grande marche européenne”, qui se traduira par de nombreux évènements organisés dans tout le pays, à partir du 24 mars.

Lors d’une conférence de presse à laquelle ont assisté quelques députés et sénateurs LaRem, Christophe Castaner a lancé un appel à “dépasser les partis politiques” pour rassembler tous ceux qui “partagent la même vision de l’Europe”.

“Nous voulons rassembler celles et ceux qui ont une ambition progressiste, exigeante, jamais béate, pour l’Europe. Il faudra qu’elle soit incarnée, le moment venu”, a-t-il dit.

LA MAIRIE DE MARSEILLE “PAS D’ACTUALITÉ”

A la question de savoir si des rapprochements étaient possibles avec l’ancien député européen Daniel Cohn-Bendit et l’ex-Premier ministre Alain Juppé, Christophe Castaner a dit laisser la porte ouverte à des “personnalités de grande qualité qui s’engagent pour l’Europe”,

“Qu’ils aient ou pas leur carte d’adhérent à La République en marche m’importe peu. Ce que je veux, c’est qu’ils partagent l’engagement du discours de la Sorbonne, la volonté de faire, de changer profondément l’Europe”, a-t-il insisté.

De même, Christophe Castaner a dit son souhait de dialoguer avec tous les partis européens partageant la vision d’un renouveau décrit par Emmanuel Macron.

“Notre volonté, c’est de pouvoir dialoguer avec tous”, a-t-il dit, donnant l’exemple de Allemagne où LaRem compte discuter à la fois avec la CDU, le SPD, les libéraux et les écologistes.

Créée en avril 2016 pour porter Emmanuel Macron à l’Elysée, La République en Marche revendique environ 380.000 adhérents, dont 172.000 inscrits depuis l’élection du nouveau chef de l’Etat, en mai dernier.

Fort d’une majorité à l’Assemblée nationale, le parti présidentiel devra confirmer son ancrage lors des prochains scrutins que sont les élections européennes de l’an prochain et municipales de 2020.

Interrogé sur les rumeurs le disant en lice pour la mairie de Marseille (Bouches-du-Rhône), le député des Alpes-de-Haute-Provence a répondu qu’il n’en était pas question “à ce jour”.

“Le sujet n’est absolument pas d’actualité. Je suis plutôt dans la préparation des municipales partout en France, pas seulement dans une commune comme Marseille, qui est une commune importante”, a-t-il dit.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below