January 24, 2018 / 1:13 PM / 5 months ago

France: Les crues se poursuivent, des évacuations au sud de Paris

PARIS (Reuters) - Les crues continuent de se propager mercredi dans le nord et l’est de la France avec 23 départements en vigilance orange et des évacuations en amont de Paris, où la Seine est attendue aux alentours de six mètres ce week-end.

Les crues continuent de se propager mercredi dans le nord et l'est de la France avec 23 en vigilance orange et des évacuations en amont de Paris, où la Seine est attendue aux alentours de six mètres ce week-end. /Photo prise le 23 janvier 2018/REUTERS/Gonzalo Fuentes

La Seine, le Rhône, la Saône et leurs affluents débordent, tandis que sur le Rhin, la tendance générale est à la décrue, rapporte l’agence de surveillance Vigicrues.

Météo France a maintenu 23 départements en alerte orange pour risque de crue, dont Paris et sa région ainsi que le bassin de la Seine jusqu’à la Seine maritime, et plus à l’Est une large zone allant de la Meuse à l’Isère. Le Sud-Ouest, où la décrue est amorcée, a été entièrement rétrogradé en vigilance jaune.

En Alsace, une femme est tombée mardi dans une rivière en crue, la Bruche, et s’y est noyée, près de Molsheim (Bas-Rhin). Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du décès, a indiqué la préfecture.

A Paris, la Seine s’établit à 5,25 mètres au pont d’Austerlitz à 14h, un niveau en hausse d’un à deux centimètres par heure depuis la matinée, selon le dernier relevé de compteur de la station. Le zouave du pont de l’Alma, statue en pierre utilisée comme repère populaire, a de l’eau jusqu’aux genoux.

Sur proposition du secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), le Premier ministre Edouard Philippe a déclenché mardi la première phase du plan gouvernemental “Crue de Seine”, qui en compte trois.

Ce plan destiné aux ministères “définit les mesures à prendre, en cas de crue majeure de la Seine à Paris, pour assurer, en mode dégradé, la continuité d’activité”, précise mercredi le secrétariat général dans un communiqué.

“La première phase, dite de vigilance, n’entraîne pas de modification particulière du travail gouvernemental mais vise à sensibiliser les administrations”, explique-t-il.

LE LOUVRE FERME UN NIVEAU

Des barrières de retenue d’eau (batardeaux) ont été montées dans les 12e, 15e et 16e arrondissements, a annoncé la mairie de Paris, qui invite en outre les Parisiens “à ne pas stocker de biens de valeur dans les caves et les sous-sols”.

Les voies sur berges, jardins et souterrains en bord de Seine restent fermés, tout comme la circulation fluviale en amont de l’écluse de Suresnes, porte fluviale de la capitale.

Sept stations parisiennes du RER C, allant de Boulainvilliers à Saint-Michel, sont fermées ce mercredi jusqu’à la fin de la crue. Sur la ligne 7 du métro, qui longe la Seine du Pont neuf à la station Sully-Morland, la RATP déplore sur Twitter des infiltrations d’eau “obligeant à prendre des mesures de sécurité ralentissant la vitesse des trains”.

Vigicrues anticipe une Seine haute de 5,3 à 5.6 mètres jeudi matin, puis de 5.6 à 5.8 mètres vendredi. “La cote maximale est prévue durant le week-end entre 5,8 m et 6,2 m”.

“La situation est maîtrisée”, a déclaré le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, à l’issue d’une réunion de coordination des mesures de protection face à la crue.

Quelques coupures de tronçon supplémentaires de la SNCF (exploitant du RER C) sont possibles samedi, lors du pic de crue, a-t-il déclaré.

En amont de Paris, 60 personnes ont été évacuées mardi à Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne. “Des moyens militaires sont projetés sur le quartier pour permettre aux personnes de se déplacer aisément”, a précisé le préfet.

Une vigilance particulière sur les bords de Marne est de mise, dans les départements de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et de Seine-et-Marne, où l’hôpital de Montereau “déclenche le plan blanc pour transférer un certain nombre de ses patients”, a-t-il ajouté.

A Paris, les grands musées nationaux s’affairent pour protéger leurs oeuvres de la montée des eaux. Le musée d’Orsay a commencé à “sortir de certaines réserves où des infiltrations peuvent se produire, des oeuvres d’art”, a dit Michel Delpuech, prévenant qu’une fermeture au public était possible si ces oeuvres encombraient les espaces d’expositions publics.

Le Louvre, de son côté, a pris la décision de fermer le niveau bas du département des arts de l’Islam au moins jusqu’à dimanche, à titre préventif, a-t-on appris dans un communiqué.

Julie Carriat, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below