January 24, 2018 / 10:32 AM / 5 months ago

Un bureau de l'ONG Save the Children attaqué en Afghanistan

par Rafiq Sherzad et Ahmad Sultan

Des hommes armés ont attaqué mercredi en Afghanistan le bureau de l'organisation humanitaire Save the Children à Jalalabad, dans l'est du pays, avant d'être tués au terme de dix heures d'affrontements avec les forces de sécurité. /Photo prise le 24 janvier 2018/REUTERS/Parwiz

JALALABAD, Afghanistan (Reuters) - Des hommes armés ont attaqué mercredi en Afghanistan le bureau de l’organisation humanitaire Save the Children à Jalalabad, dans l’est du pays, avant d’être tués au terme de dix heures d’affrontements avec les forces de sécurité.

Le bilan fourni par les autorités s’est établi à cinq morts et 24 blessés. Les assaillants, pensent-elles, étaient au nombre de six.

Une quarantaine de personnes ayant trouvé refuge dans une “salle sécurisée” ont été secourues en fin d’après-midi, avant que le porte-parole du gouverneur de la province n’annonce : “Les combats sont finis”.

L’attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) via son organe de communication Amak. Trois autres attaques visant les intérêts des gouvernements britannique, suédois et afghan ont été menées simultanément à Jalalabad, ajoute Amak.

Save the Children a annoncé, en réaction à cette attaque, la suspension temporaire de tous ses programmes en Afghanistan et la fermeture provisoire de tous ses bureaux.

Les opérations reprendront “dès que possible et quand nous aurons obtenu l’assurance que cela peut être effectué en toute sécurité”, dit l’ONG dans un communiqué envoyé par courriel.

“Notre première préoccupation est la sécurité de notre personnel”, ajoute-t-elle.

L’assaut a débuté vers 09h00 par un attentat suicide à la voiture piégée et une énorme explosion devant les locaux de l’ONG, où se sont engouffrés d’autres assaillants.

Les écoliers et habitants du quartier ont pris la fuite à l’arrivée des forces spéciales et des premiers échanges de tirs.

“Il y a eu une explosion, la cible était Save the Children”, a déclaré le porte-parole du gouverneur, Attaullah Khogyani.

LES ONG HUMANITAIRES VISÉES

Au moins quatre assaillants déguisés en policiers ont attaqué les locaux, ont rapporté des témoins.

D’autres groupes spécialisés dans l’aide humanitaire ainsi que des bâtiments officiels se trouvent dans le quartier visé.

Jalalabad est la capitale de la province de Nangarhar, près de la frontière avec le Pakistan, l’un des bastions de l’EI. L’organisation djihadiste est apparue début 2015 en Afghanistan.

Soutenues par les forces américaines, qui procèdent à des bombardements aériens intensifs, les forces afghanes ont fait reculer les taliban et les autres groupes de combattants, dont l’EI, mais sans mettre fin aux attaques contre les civils.

L’attaque de Jalalabad survient quelques jours après celle ayant visé l’Hotel Intercontinental dans la capitale, Kaboul, et fait 20 morts dont 13 étrangers

Elle rappelle les difficultés éprouvées par les ONG présentes en Afghanistan.

En octobre dernier, la Croix-Rouge a annoncé une nette réduction de ses activités dans le pays après la mort de sept employés dans des attaques au cours des mois précédents.

Avec James MacKenzie à Kaboul, Stephanie Ulmer-Nebehay à Genève et Eric Knecht au Caire; Jean Terzian, Jean-Stéphane Brosse et Gilles Trequesser pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below