January 18, 2018 / 8:16 PM / 5 months ago

Dylan Farrow détaille ses accusations contre Woody Allen

LOS ANGELES (Reuters) - Dylan Farrow, fille adoptive de Woody Allen, a donné jeudi son premier entretien télévisé et livré des détails sur les faits d’agression sexuelle que le réalisateur aurait commis envers elle il y a plus de 25 ans.

Dylan Farrow, fille adoptive de Woody Allen, a donné jeudi son premier entretien télévisé et livré des détails sur les faits d'agression sexuelle que le réalisateur aurait commis envers elle il y a plus de 25 ans. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Elle a déclaré que Woody Allen avait touché ses parties intimes quand elle avait sept ans, des accusations émises pour la première fois en 1992 lors de la séparation du cinéaste et de sa compagne de l’époque, l’actrice Mia Farrow.

“J’aimais mon père. Je le respectais. C’était mon héros. Mais cela ne change évidemment en rien ce qu’il a fait. Mais ça rend la trahison et la douleur encore plus intenses”, a expliqué la jeune femme, aujourd’hui âgée de 32 ans, dans l’émission “This Morning” sur la chaîne américaine CBS.

“Il m’a emmenée dans un petit grenier (...) Il m’a demandé de m’allonger sur le ventre et de jouer avec le petit train de mon frère qui était installé là. Et pendant que je jouais avec le train, j’ai été sexuellement agressée”.

Woody Allen, 82 ans aujourd’hui, a toujours nié ces accusations. Il a expliqué jeudi via un communiqué n’avoir “jamais agressé ma fille, comme en ont conclu toutes les enquêtes menées il y a un quart de siècle”.

Plusieurs acteurs ont pris ces derniers mois leurs distances avec le réalisateur primé aux Oscars pour “Annie Hall”, “Hannah et ses soeurs” et “Midnight in Paris”.

Certains d’entre eux ont donné à des groupes de soutien pour les victimes d’agressions sexuelles les cachets perçus pour leur rôle dans les films de Woody Allen, qui continue à réaliser un long métrage quasiment chaque année.

A Hollywood, dans le sillage du mouvement #MeToo est apparue l’association Time’s Up, qui aide les victimes de harcèlement et d’agression sexuels et milite pour une loi anti-harcèlement.

De nombreux acteurs arboraient une broche de l’association lors de la 75e édition des Golden Globes, le 7 janvier, une cérémonie placée sous le sceau de la dénonciation des violences sexuelles après le scandale Harvey Weinstein.

“Que la famille Farrow utilise avec cynisme l’occasion offerte par le mouvement Time’s Up pour réitérer ces accusations ne les rend pas plus vraies aujourd’hui qu’à l’époque”, dit Woody Allen dans son communiqué.

Jill Serjeant, Jean Terzian pour le service français, édité par Gilles Trequesser

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below