January 18, 2018 / 5:41 PM / 7 months ago

USA: Bannon de nouveau convoqué par une commission parlementaire

WASHINGTON (Reuters) - Steve Bannon, l’ancien conseiller stratégique de Donald Trump, doit de nouveau être entendu jeudi par une commission de la Chambre des représentants, deux jours après avoir refusé de répondre aux questions sur son travail à la Maison blanche dans le cadre de l’enquête sur l’ingérence présumée de la Russie dans l’élection présidentielle de 2016.

Steve Bannon (photo), l'ancien conseiller stratégique de Donald Trump, doit de nouveau être entendu jeudi par une commission de la Chambre des représentants, deux jours après avoir refusé de répondre aux questions sur son travail à la Maison blanche dans le cadre de l'enquête sur l'ingérence présumée de la Russie dans l'élection présidentielle de 2016. /Photo prise le 16 janvier 2018/REUTERS/Joshua Roberts

“(Bannon) est censé revenir. Je ne peux pas dire s’il le fera ou non”, a déclaré sur CNN l’élu démocrate qui siège à la commission du Renseignement de la Chambre des représentants.

“Déclarer qu’il ne répondrait à aucune question, pas seulement à propos de la période de transition mais pour tout ce qu’il s’est passé depuis la fin de la campagne présidentielle jusqu’à maintenant, n’est pas tenable”, a affirmé Adam Schiff.

Mardi, Bannon a refusé de répondre aux questions de la commission du Renseignement, malgré une assignation pour l’obliger à répondre. L’ancien conseiller de Trump respectait ainsi les consignes de la Maison blanche, selon Schiff.

Par ailleurs, le New York Times a rapporté que Bannon avait été assigné à comparaître devant un grand jury par le procureur spécial Robert Mueller dans le cadre de cette “affaire russe”. Bannon a obtenu d’être interrogé par Mueller et son équipe plutôt que par un grand jury. et

Limogé de ses fonctions à la Maison blanche en août dernier, Bannon est tombé en disgrâce aux yeux du président américain après la parution au début du mois d’un livre polémique.

Dans “Fire and Fury : Inside the Trump White House” (Le Feu et la Fureur : à l’intérieur de la Maison blanche de Trump), Bannon assimile à une trahison et qualifie “d’antipatriotique” l’entretien qui a réuni en juin 2016 le fils aîné de Trump, Donald Trump Jr, son gendre Jared Kushner et une avocate russe.

Trump a estimé que son ancien conseiller stratégique avait “perdu la tête” et suggéré au site d’information d’extrême droite Breitbart News de se séparer de lui.

Bannon a démissionné le 9 janvier de son poste de directeur exécutif de Breitbart News, une fonction qu’il occupait avant de rejoindre l’équipe de campagne de Trump et qu’il avait retrouvée après avoir été évincé de la Maison blanche.

Makini Brice, Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below